LE PRIX DE LA CARPETTE ANGLAISE 2002

LE PRIX DE LA CARPETTE ANGLAISE 2002
France – décerné à Jean-Marie Colombani, directeur du Monde, et à Romano
Prodi, président de la Commission européenne.

L’Académie de la Carpette anglaise s’est réunie de 13 novembre 2002.
L’Académie attire l’attention du gouvernement « français » sur
la nécessité de donner une réponse à l’injonction de la Commission européenne
concernant la mise en cause de la loi Toubon. Elle
appelle également son attention afin qu’il adopte une position ferme quant au
statut de la langue française dans les organes de l’Union
européenne et l’engage à ne pas faire ratifier le protocole de Londres relatif
aux brevets européens.

Le jury de la Carpette anglaise a décerné son prix 2002 à Jean-Marie
Colombani, directeur de la publication du Monde qui publie sans
la moindre réciprocité – et à l’exclusion de toute autre langue- un supplément
hebdomadaire en anglo-américain,
et son prix spécial à titre étranger à Romano Prodi, président de la Commission
européenne, qui ne manque aucune occasion de
promouvoir la langue anglaise comme langue unique au mépris des règles
communautaires. La récente affaire de l’étiquetage en
anglais des produits alimentaires en est une illustration, l’anglais imposé
comme langue de l’élargissement en est une autre.

Académie de la Carpette anglaise,
chez le Droit de Comprendre
34bis, rue de Picpus
75012 Paris
Tél. : 01 43 40 24 61 – Tcp.: 01 43 40 17 91

(Le 13 novembre 2002)

Le prix de la "Carpette anglaise" décerné à Jean-Marie Colombani

Le prix de la "Carpette anglaise", qui stigmatise
"un membre des élites françaises" pour son usage de l’anglais au détriment
de la langue française, a été décerné mercredi à Paris à Jean-Marie
Colombani, président du directoire du Monde, pour sa promotion de
"l’anglo-américain", annoncent les organisateurs.

Jean-Marie Colombani est distingué parce qu’il publie,
"sans la moindre réciprocité, un supplément hebdomadaire en
anglo-américain".
Le prix spécial à titre étranger va à Romano Prodi, président de la
Commission européenne, "qui ne manque aucune occasion de promouvoir la
langue anglaise comme langue unique au mépris des règles communautaires".
Le jury est composé de douze membres, notamment des écrivains Philippe de
Saint-Robert, Dominique Noguez et Claude Duneton.
L’an dernier, il avait distingué Jean-Marie Messier, alors patron de
Vivendi Universal, et Nicole Fontaine, qui était présidente du Parlement
européen.

(Extrait de AFP)