LE PEOPLE’S GOSPEL CHOIR OF MONTREAL … SORRY WE DON’T SING IN FRENCH!

Le People’s Gospel Choir of Montreal … sorry we don’t
sing in french!

Le vendredi 22 février à 21 h 00, j’ai assisté, dans le cadre du Festival
Montréal en lumière
, à un concert du People’s Gospel Choir of Montreal
et, comme résidant francophone de Montréal et né dans cette ville, je me suis
senti carrément humilié et insulté.

Pendant une heure et quinze minutes, un choeur qui se dit montréalais, m’a
chanté et, pis encore, m’a parlé exclusivement en anglais. Je ne peux comprendre
qu’une telle chose puisse se produire dans un Festival que je subventionne de
mes impôts, comme la grande majorité des francophones du Québec d’ailleurs.

Comment les organisateurs de ce festival peuvent-ils accepter qu’un choeur
aussi peu représentatif de Montréal puisse s’y donner en spectacle sans au moins
exiger qu’il chante quelques chansons en français et, qu’à tout le moins les
narrations et présentations entre les chansons soient au moins traduites en
français. Il me semble que ce serait là une exigence minimale pour faire partie
d’un tel festival, surtout quand on est un choeur qui se dit montréalais, et non
pas un choeur américain invité. AU Festival de jazz, quand des Américains
viennent s’y produire, les Montréalais comprennent aisément qu’ils ne puisse
s’exprimer en français, quoique beaucoup d’entre eux s’efforcent de le faire, ce
que les présentateurs du Gospel Choir n’ont même pas daigné faire.

Je me demande bien qu’est-ce qu’un Américain qui était en visite à Montréal
et qui a assisté à ce concert a bien pu y trouver de différent et d’original par
rapport à n’importe quel autre concert d’un choeur gospel de New York, Boston ou
Los Angeles, par exemple.

Et surtout, qu’on ne vienne pas me dire que le Gospel ne se prête qu’à des
interprétations de chansons en anglais seulement. Il y a deux ans, à la
Saint-Sylvestre à Paris, j’ai assisté à l’église des Billettes dans le IVe
arrondissement à un concert intitulé « Gospel et Négro Spirituels » donné
par Les Voix Gospel. Or, je peux vous dire que la moitié des chansons
étaient des adaptations en français ou des chants en latin. Bien sûr, il y avait
des chansons en anglais, dont le fameux Oh Happy Days que tous les choeurs
Gospel font, mais, au moins il y avait là une saveur bien Parisienne du Gospel.

Si le People’s Gospel Choir of Montreal est, ni capable de chanter, ni
capable de parler en français, alors je me demande bien pourquoi il n’y a pas
quelqu’un qui ne s’organise pas pour obtenir une subvention du gouvernement pour
en créer un qui soit capable de la faire. Et puis tiens, notre Grégory Chabada
national, qui est supposément bon pour diriger des choeurs, il devrait être en
mesure, lui, de trouver des chanteurs de couleur avec de bonnes voix pour
chanter en français, non? Et on pourrait l’appeler le Choeur Gospel de
Montréal
… ça, ça serait original!

Yves Hamel
yves@hamel.org
Montréal