LE MONDE EN VOIE D’AMÉRICANISATION

LE MONDE EN VOIE D’AMéRICANISATION
Selon l’éditeur du Monde, ceci ne dérangera que «ceux qui ont peur de leur
ombre» !

LE MONDE

courrier-des-lecteurs@lemonde.fr

M le Directeur général,

J’apprends avec stupeur que M. Colombani, fier de l’américanisation et de
l’anglicisation du Monde, a profité de l’annonce de la sortie prochaine des 12
pages
anglaises pour déclarer que l’anglais constituait la «lingua franca of our day».

M. Colombani ne semble pas se soucier de la défrancisation du quotidien
"Le Monde" et simultanément de son anglicisation ou américanisation. A
son avis, formulé en anglais, cette initiative ne dérangerait que «ceux
qui ont peur de leur ombre"

Je ne crains donc pas de prendre le risque de voir M Colombani me soupçonner
d’avoir peur de mon ombre. Et je crains même que M Colombani ne perde un
jour la vue après avoir été ébloui par son Soleil Américain !

Il semblerait donc que l’ex-journal français "Le Monde" est en train d’opérer
une
mutation profonde de sa vocation traditionnelle pour devenir un
quotidien «franglais».

Si cela s’avérait et devait perdurer, les lecteurs qui ne voudront pas se
laisser
entraîner dans ce tourbillon d’américanisation conquérante et de plus en plus
hégémonique, dont "Le Monde" se fait le promoteur, pourront et devront sûrement
trouver en France, et dans la francophonie, des médias spécifiquement français,
plus conscients de cet immense danger.

M le Directeur général, avant qu’il ne soit trop tard et que votre journal ne
disparaisse, emporté par l’américanisme, il me semble qu’il est de votre
intérêt d’abord, de l’intérêt de tous les Français ensuite, de réagir
fort et de réagir vite !

L’actualité du moment rappelle, plus que jamais, à la vigilance absolue sur
ce
point capital, tous les acteurs politiques et médias de la planète !

Michel Arles
michel.arles@freesbee.fr

(Le 8 avril 2002)