LE DRAPEAU DU QUÉBEC REND MALADE !

LE DRAPEAU DU QUéBEC REND MALADE !
Le fleurdelisé fait encore des vagues chez Natation Canada.

Discrimination contre le Québec : une nageuse québécoise punie par Natation
Canada…

(Cet article contient des extraits d’un article publié dans le journal Le
Devoir)

L’athlète québécoise Jennifer Carroll a dû s’excuser après avoir exhibé un
drapeau du Québec lors des Jeux olympiques.

Un entraîneur de Natation Canada a été dénoncé hier à la Chambre des
communes pour le traitement, jugé discriminatoire, réservé aux athlètes
québécois placés sous sa responsabilité.

L’entraîneur Dave Johnson a fustigé par écrit la nageuse québécoise Jennifer
Carroll, qui était montée sur le podium avec un drapeau québécois à la main
lors des Jeux du Commonwealth à Manchester en août dernier. Mme Carroll
portait également un chapeau de cow-boy rouge.

M. Johnson a écrit que son geste n’était "pas professionnel, [qu’il était] égoïste, irrespectueux, fâcheux et le plus embarrassant [qu’il ait pu voir
commettre] par un nageur canadien pendant toutes [ses] années dans le
sport", ajoutant qu’il avait "rendu malade" l’équipe de nage canadienne. M.
Johnson recommandait sa suspension pendant six mois.

Le Bloc québécois, qui a soulevé l’affaire hier à la Chambre des communes,
n’a pas tardé à crier à la "discrimination intolérable et inacceptable".

"Doit-on comprendre des propos de l’entraîneur que la seule vue du drapeau
du Québec rend malades les gens de Natation Canada?", a demandé Michel
Gauthier. Le chef Gilles Duceppe a renchéri: "Non seulement Jennifer Carroll
est menacée de suspension, mais on lui a supprimé son brevet et son
indemnité annuelle de 13 000 $." (…)

M. DeVillers, tout comme le ministre des Affaires intergouvernementales
Stéphane Dion, a toutefois qualifié d’"inacceptables" les propos de
l’entraîneur.

Mais le Bloc québécois n’en démord pas. Il y aurait une attitude de
discrimination systématique à Natation Canada à l’endroit des nageurs du
Québec. On rappelle entre autres le cas de Yannick Lupien. M. Lupien n’avait
pas pu participer au 50 mètres libre aux Jeux olympiques de Sydney parce que
l’entraîneur, Dave Johnson toujours, avait plutôt inscrit par erreur le nom
de Craig Hutchison.

"Comment se fait-il que toutes ces choses se passent à Natation Canada?, a
demandé Gilles Duceppe. Il y a de la discrimination continuellement à
l’égard des athlètes, des nageurs du Québec." Selon lui, une enquête est
nécessaire.

NDLR – Nous vous invitons à faire parvenir vos commentaires aux personnes et
à l’organisme suivants:

Bureau national de Natation Canada
Suite 700, 2197 Riverside Drive
Ottawa, ON
Canada K1H 7X3
Téléphone: (613) 260-1348
Télécopieur: (613) 260-0804
courriel : natloffice@swimming.ca

Karen Spierkel
Chef de la direction
Natation Canada
kspierkel@swimming.ca

Dave Johnson
Entraîneur chef
Natation Canada
dmjswim@aol.com

Madame Sheila Copps
Ministre de Patrimoine Canada
Copps.S@parl.gc.ca

Monsieur Stéphane Dion
Ministre fédéral responsable des langues officielles
Courriel : Dion.S@parl.gc.ca

Monsieur Paul DeVilliers
Secrétaire d’état au Sport amateur
DeVillers.P@parl.gc.ca

Monsieur Gilles Duceppe
Chef du Bloc québécois
Duceppe.G@parl.gc.ca

Madame Dyane Adam,
Commissaire aux langues officielles
Courriel : message@ocol-clo.gc.ca

Source :
Impératif français

Imperatif@imperatif-francais.org

www.imperatif-francais.org

(Le 12 décembre 2002)