DISCOURS DU TRÔNE : UN HÉRITAGE MAIGRE POUR LES FRANCOPHONES !

Discours du Trône : un héritage maigre pour les francophones !

« L’héritage que s’apprête à laisser Jean Chrétien aux francophones du Canada
est maigre et le discours du Trône, qui prévoit faire la promotion du
bilinguisme et « rendre plus accessibles les services dans leur langue dans les
domaines tels que la santé » n’est pas à la hauteur des défis que doivent
relever les « Héritiers de Lord Durham ». De plus, l’intention annoncée du
gouvernement de s’immiscer dans le domaine de l’apprentissage des langues auprès
des immigrants a de quoi inquiéter au Québec où les objectifs de francisation
des immigrants divergent de ceux de promotion du bilinguisme du gouvernement
fédéral.» Voilà la première réaction du président d’Impératif français, M.
Jean-Paul Perreault, au discours du Trône, présenté par le gouvernement fédéral.

Au moment où le Premier ministre se prépare à prendre sa retraite, il
convient de dresser les grandes lignes du bilan de ses réalisations sur le plan
linguistique. Si la fonction publique fédérale affiche aujourd’hui un visage
légèrement plus francophone qu’elle ne l’était il y a trente ans, force est de
constater :

– que la langue officielle de travail y demeure l’anglais, malgré les
obligations de la Loi sur les langues officielles,
– que les populations francophones hors Québec continuent à enregistrer des
reculs, comme en témoigneront les données actuelles et celles qui seront
publiées en décembre par Statistique Canada,
– et qu’au Québec, le gouvernement fédéral oeuvre à l’avancement de la langue
anglaise, que ce soit dans sa fonction publique ou dans la société civile.

« Il reste 17 mois au Premier ministre pour corriger le tir. S’il veut passer
à l’histoire comme une personnalité déterminante pour les siens, il devra
d’abord clairement établir que c’est la langue française qui a besoin du soutien
de l’état canadien. Par la suite, il devra présenter un « Plan Dion » vigoureux,
comprenant des objectifs précis et chiffrables, un échéancier serré et une
enveloppe budgétaire importante. Ce plan devra permettre de stabiliser les
populations francophones hors Québec et proposer une harmonisation des
politiques linguistiques canadiennes avec les québécoises. » a poursuivi M.
Perreault.

Impératif français a cependant peu d’espoir de voir le gouvernement fédéral
agir avec célérité dans le dossier linguistique. D’une part, le libellé des
engagements gouvernementaux du discours du Trône demeure nébuleux. De plus, le «
Plan Dion » qui a été demandé par le Premier ministre le 25 avril 2001, est
toujours à l’étape d’ébauche. Enfin, les déclarations du ministre des Finances à
l’effet que la marge de manoeuvre du gouvernement est réduite, nous amènent à
croire que le « Plan Dion » disposera de peu de ressources financières, ce qui
explique peut-être la langue de bois utilisée dans le discours du Trône.

à défaut d’agir, l’héritage que laissera M. Chrétien aux siens risque d’être
fort maigre. En dépit de la Charte, des législations et des milliards, il aura
été impossible d’infléchir la tendance lourde vers la disparition qui menace les
francophones hors Québec. Au Québec même, il pourrait bien passer à l’histoire
comme le premier ministre canadien ayant rapetissé les pouvoirs en matière
linguistique de l’Assemblée nationale, et ce à l’encontre de la volonté
unanimement exprimée de celle-ci.

Quelques adresses utiles :

Monsieur Jean Chrétien
Premier ministre
Chambre des communes,
édifices du Parlement
Ottawa, Ontario K1A 0A6
Courriel : pm@pm.gc.ca

Monsieur Stéphane Dion
Ministre fédéral responsable des langues officielles
Chambre des communes,
édifices du Parlement
Ottawa, Ontario K1A 0A6
Courriel : Dion.S@parl.gc.ca

Monsieur Gilles Duceppe
Chef du Bloc québécois
Chambre des communes,
édifices du Parlement
Duceppe.G@parl.gc.ca

Madame Dyane Adam,
Commissaire aux langues officielles
344, rue Slater
Ottawa, Canada
K1A 0T8
Courriel : message@ocol-clo.gc.ca

Source :

Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

C.P. 449
Aylmer (Québec)
J9H 5E7
Tél.: (819) 684-8460
Téléc.: (819) 684-5902
Courriel:
President@imperatif-francais.org

Site:
http://www.imperatif-francais.org