CRÉDITS CONSACRÉS À LA FRANCOPHONIE

CRéDITS CONSACRéS à LA FRANCOPHONIE

Le budget 2002 du ministère des Affaires étrangères françaises sous attaque.

Le 29 novembre 2001 avait lieu au Sénat l’audition des rapporteurs des
commissions après étude du budget du ministère des Affaires étrangères. Le
compte rendu intégral est disponible sur le site du Sénat et a été publié au
journal officiel.

Nous avons extrait de ce compte rendu la partie concernant l’intervention du
sénateur Jacques Legendre, rapporteur de la commission des affaires
culturelles pour la francophonie.

Cette intervention énergique, faite devant le ministre des Affaires
étrangères, souligne la faiblesse chronique des crédits consacrés à la
Francophonie et elle dénonce les abandons, les reculs, les renoncements
constatés en France même. Le sénateur Jacques Legendre illustre son propos en
citant deux affaires que nous connaissons bien, hélas ! :

– la loi MURCEF

– l’accord de Londres sur les Brevets européens.

Je vous invite à découvrir cette intervention, dont voici un extrait, à
l’adresse suivante du Journal officiel des débats parlentaires de la République
française :

«… année après année, il nous faut constater les atteintes portées à
l’usage de la langue française en France et l’érosion de ses positions à
l’étranger. Chaque année, nous dénonçons des abandons, des reculs, des
renoncements. Chaque année, on tente de nous rassurer, on nous explique que
l’essentiel n’est pas en cause, que la bonne volonté du Gouvernement existe et
qu’elle est attestée par l’effort financier qu’il consent. Et chaque année, il
nous faut constater de nouveaux errements. »


http://www.langue-francaise.org/Textes_politiques/Legendre29_11_01.html

Marceau Déchamps (
dlf78@club-internet.fr
)
vice-président
Défense de la langue française

(Le 4 janvier 2002)