CHANGEMENTS DE NOMS DE RUE

CHANGEMENTS DE NOMS DE RUE
L’histoire de demain s’écrit aussi aujourd’hui !

Nous sommes allés à la séance d’information sur les changements de noms de
rue proposés pour la nouvelle ville. Globalement le Comité de transition a
fait un bon travail. Bon nombre de ses recommandations méritent d’être
sérieusement considérées.

Nous sommes tout de même estomaqués de trouver dans la liste des
recommandations pour le secteur Aylmer des noms anglais d’arbres :
Chestnut, Hickory, Aspen, Hackberry! Va pour des noms de personnes qui ont
marqué l’histoire de ce secteur, mais des noms anglais d’arbre, là ça dépasse
tout entendement.

Dans le document public distribué par la nouvelle Ville de Gatineau, il est
écrit que «les noms de rue sont, pour ceux qui n’ont pas le temps de lire,
une leçon d’histoire qu’ils apprennent d’autant plus facilement qu’elle est
toujours sous leurs yeux.» Une leçon d’histoire !

Si ces noms devaient être retenus, ils auront toujours sous leurs yeux la
preuve que le Comité de transition et la nouvelle Ville de Gatineau auront
préféré angliciser l’identité des résidants de ces rues. Un choix que nous
désapprouvons totalement. Il s’agit là d’une bizarre leçon d’histoire !

Le soir de cette séance d’information, l’organisme Aylmer Heritage
Association/Association
du patrimoine d’Aylmer distribuait un document «unilingue anglais»
1
recommandant
quelques changements : le nom de la rue Albert devrait devenir, selon elle, la
rue
Prince Albert afin de rendre hommage au prince consort de la Reine
Victoria. Cela fait très Québécois ! Pour sa part, le nom de feu Pierre Debain,
un
artiste peintre de grande renommée, fier francophone et Québécois, créateur du
parc
de l’Imaginaire et de la Galerie l’Imagier, ne devrait pas être retenu pour
identifier la rue Charles alors que, toujours selon Aylmer Heritage
Association, le nom du Dr Hartcourt Church, un médecin d’Aylmer, doit être
lui choisi pour identifier la rue Church. La Aylmer Heritage Association ne
veut pas non plus du nom Adélard Sauvé, ex-conseiller municipal de
Deschênes, ne retient pas dans ses suggestions le nom de Paul Sauvé,
ex-premier ministre du Québec, parce qu’il n’existerait aucun rapprochement
possible avec le quartier en cause, mais, tenez-vous bien, recommande que
la rue Sauvé devienne Jeanne Sauvé, en hommage à cette ex-gouverneure
générale.

La logique des recommandations de la Aylmer Heritage Association n’est pas
facile à suivre, sauf qu’il est aisé de voir ce qui la guide !

Il existe en français une grande variété de noms d’arbres; le nom Pierre
Debain
serait un excellent choix, compte tenu de la grandeur de son oeuvre artistique
et
culturelle, et Paul Sauvé, un premier ministre du Québec, ou Adélard Sauvé, un
conseiller municipal de Deschênes, sont deux excellentes suggestions pour
identifier l’actuelle rue Sauvé d’Aylmer.

Quelques adresses utiles :

M. Yves Ducharme
Maire de Gatineau
Courriel :
Maire@ville.gatineau.qc.ca

Bureau des conseillers de Gatineau
Courriel :
Conseillers@ville.gatineau.qc.ca

Source :
Impératif français

Imperatif@imperatif-francais.org

http://www.imperatif-francais.org

(1) Depuis la publication et la diffusion du texte précédent,
l’Association du patrimoine d’Aylmer nous a communiqué la version française de
ce document.