CENTRE EUROPÉEN POUR L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

CENTRE EUROPéEN POUR L’ENSEIGNEMENT SUPéRIEUR
«Le français mérite d’être utilisé beaucoup plus à l’échelle internationale…»

Le message suivant est réponse au texte «L’UNESCO ENCORE PRISE à PARTIE, le Centre Européen pour l’Enseignement Supérieur (CEPES) vous accueille uniquement en anglais» à l’adresse : http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2002/lunesco-encore-prise-a-partie.html

http://www.cepes.ro/

Je vous remercie de votre communication à propos de l’utilisation de la langue française au CEPES. Vous remarquerez que notre revue trimestrielle, "Enseignement Supérieur en Europe", est bel et bien publiée en langue française par le biais de notre URL et ceci depuis le nr 1, 2000. Evidemment la version française sort un peu en retard par rapport à la version anglaise. Il faut du temps pour faire les traductions, et en français, et en anglais. Et il faut le dire, nous ne recevons que très rarement des manuscripts originaux rédigés en langue française bien qu’il est clairement dit que nous acceptons les manuscrits en anglais, français et russe, les trois langues officielles du Centre.

Je suis entièrement d’avis que le français mérite d’être utilisé beaucoup plus à l’échelle internationale que cela n’est le cas aujourd’hui. Par contre, une partie de la responsabilité retombe sur la France qui semble parfois se désintéresser de la Francophonie, surtout de ses anciennes possessions en Afrique et en Asie. Les crédits destinés au système scolaire français à l’étranger se font réduire de plus en plus. On impose l’obligation du visa à presque tous les ressortissants des pays francophones voulant se rendre en France et on accorde que très difficilement des visas.

On est malheursement bien loin de l’époque où le général Charles Mangin
pouvait évoquer 100,000,000 de français….

Par contre, ici au CEPES nous faisons ce que nous pouvons afin de promouvoir l’utilisation du français. Il nous faudrait, peut-être, davantage d’encouragements dans ce sens de nos lecteurs et des instances françaises.

Leland C. Barrows ( L.Barrows@cepes.ro )
rédacteur principal,
spécialiste du programme
et professeur

(Ce texte nous a été communiqué par notre correspondant M. Grégoire Rostropovitch, rostropovitch.gregoire@voila.fr , le 7 janvier 2002)