ALIÉNATION CULTURELLE

ALIéNATION CULTURELLE
L’attitude des scientifiques français et francophones devant l’anglais
laisse perplexe et inquiet…
Particulièrement quand on le compare à celui des Allemands.
Pour un bel exemple de soumission à l’anglais
parmi tant d’autres, hélas ! Voir :

DOWNNLOAD PROGRAM (sic…)
NEW! Association of Chemistry and the Environment –
ACE
(pas de nom en français)
qui se trouve à

http://www.ensaia.inpl-nancy.fr/colloque/Home.html

Cela amène le lecteur au programme, en version anglaise seulement :

http://www.ensaia.inpl-nancy.fr/colloque/NancyProg.pdf

………………….
1st French Meeting on Environmental Chemistry
1es Journées Françaises de Chimie Environnementale
[oui,
l’anglais domine…]

1st French Meeting on Stable isotopes
1es Journées Françaises des Isotopes Stables
[oui, l’anglais
domine…]

ASSOCIATION of CHEMISTRY and the ENVIRONMENT
(pas de nom français)
(http://www.u-bourgogne.fr/ACE)
SOCIéTé FRANçAISE des ISOTOPES STABLES
Nancy, FRANCE, Palais des Congrès, December (sic) 13-15, 2000
+++++++++

Un colloque organisé en décembre 2000 –par des Français–, membres
d’associations scientifiques –françaises–, avec une participation très
largement –française et francophone–, où l’anglais domine, on se demande bien
pour qui.
Une bonne moitié des participants français et francophones, qui sont sans doute
par ailleurs de bons scientifiques, se sont donc forcés de s’exprimer dans un
anglais approximatif qui travestit la pensée !
*
L’année suivante, cette même « french association » organise un colloque qui
n’est plus « french » cette fois, mais « european », et il n’y a PLUS UN SEUL
mot de français
dans le programme : voir

http://www.u-bourgogne.fr/ACE/001Prog.pdf

Les « supporting organisations » (resic…) sont pourtant toutes françaises…

Or, plusieurs autres sociétés scientifiques de langue française ont aussi ce
comportement aberrant, en France comme ailleurs… En avril dernier, on a vu des
responsables d’une section de la Société Française d’Acoustique envoyer à
ses membres et à d’autres francophones une convocation exclusivement en langue
anglaise à une activité comme on dit « franco-française » en France. N’y a-t-il
pas de gentils coups-de-pied qui se perdent ?

Hélas ! Il faut noter que le même type d’activité en Allemagne se déroule
essentiellement –en allemand–… Ces activités sont nombreuses, et les
Allemands continuent de publier largement leurs résultats scientifiques
importants –en allemand–, dans des revues –allemandes–, au profit des
Allemands ; pour les publier ensuite dans une autre langue. Voir, par exemple:

http://www.iwar.bauing.tu-darmstadt.de/ATV-AG3-1-6/publ.htm
.

EN ALLEMAGNE, TOUT SE PASSE EN ALLEMAND OU PRESQUE Š
Voici quelques exemples d’organismes fort sérieux qui ne ressentent pas le
besoin de se subordonner à l’anglais, et qui organisent de très nombreux
colloques en allemand où sont aussi invités des scientifiques d’autres pays.
C’est ainsi que la langue allemande peut rayonner et se faire respecter. Voir :

Fraunhofer-Gesellschaft

http://www.fraunhofer.de/german/index.html

Max-Planck-Gesellschaft
http://www.mpg.de/deutsch/ueber/

Deutsche Physikalische Gesellschaft
http://www.dpg-physik.de/
Voir aussi :
http://www.pbh.de/prog2002.html#thismonth

Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit
http://www.gtz.de/

Gesellschaft für Informatik
http://www.gi-ev.de/

Gesellschaft Deutscher Chemiker
http://www.gdch.de/

Astronomischen Gesellschaft
http://www.astro.uni-jena.de/

Neurowissenschaftliche Gesellschaft
http://nwg.glia.mdc-berlin.de/

Deutsche Ophthalmologische Gesellschaft
http://www.dog.org/

Deutsche Gesellschaft für Geographie
http://www.geographie.de/

Österreichische Mathematische Gesellschaft (Autriche)
http://www.mat.univie.ac.at/~oemg/

Deutsche Gesellschaft Für Sprachwissenschaft (DGfS)
http://www.dgfs-home.de/

DEGA – Deutsche Gesellschaft für Akustik e.V.
http://www.dega.itap.de/

http://www.akustik.rwth-aachen.de/DAGA03/index.php.de

KONZEPT — Akademie für Technikfolgenabschätzung
http://www.ta-akademie.de/

Deutsche Gesellschaft für Kardiologie
http://www.dgkardio.de/

Deutsche Gesellschaft für Hämatologie und Onkologie
http://www.dgho.de/

Etc., Etc…

Quelle conclusion les étrangers vont-ils tirer de l’observation des
comportements linguistiques comparés des Français et des Allemands dans le
domaine des activités scientifiques ?

La France et la science de langue française en sortent-elles grandies ?

Qui pensez-vous s’attirera le plus de respect et de contrats de toutes sortes
si les choses continuent ainsi ?

Les Français et autres francophones ne devraient-ils pas réfléchir
sérieusement sur cette situation et en tirer une leçon salutataire pour notre
langue, qui est tout de même plus répandue dans le monde que l’allemand, étant
parlée et connue par quelque 200 millions d’hommes et de femmes ?

Le meilleur avenir n’est-il pas dans le respect mutuel de sa langue et de sa
culture ?…

J.L. DION, ingénieur et physicien
V.p. d’une entreprise de haute technologie
Ancien prof. titulaire de Génie électrique
à L’Université du Québec à Trois-Rivières
QUéBEC
* * *

On est tenté de dire que « Qui se comporte en valet
se fait traiter en valet
»…

+ + + + + + + + + + + +

« Mouvement « Impératif Français »

http://www.imperatif-francais.org/

« Mouvement estrien pour le français »
http://www.mef.qc.ca/

* Vox Latina —
Le premier journal du Monde latin et de la Francophonie

http://www.voxlatina.com/index.php3

« VIGILE »
http://www.vigile.net/

« Avenir de la Langue française »

http://persoweb.francenet.fr/~languefr/alf/

« Langue française »
http://www.langue-fr.net/

« Club des Poètes »

http://www.franceweb.fr/poesie/cdp.htm

« L’ortograf »

http://perso.magic.fr/ormerry/boby/lecon/lecon.html

(Le 22 novembre 2002)