UNE NOUVELLE GIFLE ONTARIENNE

UNE NOUVELLE GIFLE ONTARIENNE !

"Le gouvernement ontarien doit agir avec transparence et rendre
publics les motifs qui l’amènent à refuser de donner suite à la requête de
la ville d’Ottawa de légiférer SUR le statut bilingue de la capitale du
Canada", a déclaré M. Jean-Paul Perreault, président d’Impératif
français. "Ce faisant, le gouvernement ontarien contribuera à assurer
que la discussion portant sur ce dossier reste sereine et qu’une
solution équitable soit trouvée".

Rappelons que la semaine dernière, la Ville d’Ottawa a demandé au
premier ministre de l’Ontario, M. Mike Harris, de lui désigner un député
conservateur qui parrainerait son projet de loi privé dont l’objet est
de légiférer le statut linguistique bilingue de la ville. Or, c’est par
la voix de M. John Baird, le ministre ontarien responsable des Affaires
francophones et député d’une circonscription de la région de la capitale
fédérale, que Queen’s Park a servi une fin de non-recevoir à la requête de
la Ville d’Ottawa.

"Il est triste, voire sardonique, que le représentant des
francophones au gouvernement de l’Ontario non seulement refuse de se porter
volontaire pour faire ce travail, ce qui aurait dû aller de soi, mais au
contraire, se soit fait le messager du gouvernement Harris en rejetant
du revers de la main la demande de la Ville d’Ottawa", a poursuivi M.
Jean-Paul Perreault.

Selon les rapports de presse, le gouvernement conservateur de l’Ontario
refuserait d’agir dans le sens qui lui est demandé par Ottawa sous
prétexte d’éviter le précédent qui amènerait d’autres municipalités de
l’Ontario à demander de légiférer sur leur statut linguistique. "Si tel
est
le cas, le gouvernement ontarien doit publier ses avis juridiques afin
de servir le débat public", a commenté M. Perreault. "On sait que la
Constitution canadienne reconnaît Ottawa comme la capitale du Canada à
l’article 16. Est-ce que cela ne lui donne pas un statut particulier
reconnaissable devant les tribunaux ?"

"Le gouvernement Harris doit aborder ce débat avec une autre attitude.
Le ministre Baird, pour sa part, au lieu de servir une fin de
non-recevoir à la francophonie canadienne, qui correspond ni plus ni
moins à une gifle, doit évaluer toutes les possibilités afin de répondre
positivement à la requête de la Ville d’Ottawa. Les élus municipaux
d’Ottawa ont fait le premier pas, nous devons les soutenir. Toute mesure
qui a pour but de soutenir la langue et la culture françaises en
Amérique mérite d’être étudiée et appréciée", a conclu le président
d’Impératif français.

L’adresse électronique de John Baird : mailbox@johnbaird.com

Source :
Impératif français
Tél. : (819) 684-7119
Imperatif@imperatif-francais.org
http://www.imperatif-francais.org