SEARS, LA BAIE ET ZELLERS

SEARS, LA BAIE ET ZELLERS
Une mère francophone trouve ridicule d’exiger au Québec une version
française !

Le journal anglophone The Montréal Gazette rapporte, dans son édition du 21
décembre, que l’article 54 de la Charte de langue française donnerait de
bons résultats, par exemple : «le catalogue de Sears indique que certains
articles disponibles qu’en anglais ne sont pas en vente au Québec.»

L’article 54 stipule : «… il est interdit d’offrir au public des jouets ou
jeux dont le fonctionnement exige un vocabulaire autre que français, à moins
que le jouet ou jeu ne soit disponible en français…»

The Gazette écrit : «Nunzia Iavarone, directrice des communications pour la
Baie et Zellers, affirment que leurs magazins tentent de respecter les
législations linguistiques.» Sûrement par respect, entre autres, des
Québécois !

«La situation idéale serait, selon Mme Nunzia Iavarone, de ne vendre que des
articles bilingues (en français). Nous faisons l’effort de plaire aux
clients qui ne parlent pas anglais.»

Une maman francophone «mariée à un anglophone», Mme Anne-Marie Boissé,
attaque ces grandes chaînes parce qu’ellent tentent de respecter le marché
québécois. Elle trouve, dit-elle, «insultant» et «ridicule» d’exiger au
Québec le français… Qui est cette madame Boissé !

Vous pouvez faire parvenir vos commentaires au journaliste du The Gazette,
M. Mike King, à l’adresse suivante :
mking@thegazette.southam.ca

Et vos félicitations à Sears ( foyer@sears.ca
), La Baie et Zellers. Ce n’est
pas tous les jours que de grandes chaînes anglophones de magasins
reconnaissent la nécessité d’offrir leurs produits en français.

L’article de The Gazette est accessible à l’adresse :

http://www.canada.com/montreal/story.asp?id=48A8CF33-8197-4B78-B49A-22DDC54E4C5E