SABENA

SABENA

Tiens, c’est la première fois que je vois une page Web de Sabena en français

( http://www.sabena.be ) en
dernière position notez — on lit de gauche à
droite — après le néerlandais et l’anglais), c’est pour annoncer sa
cessation de service.

Je me demande si c’est une perte : pas de revue de bord en français, pas de
canal audio en français, le capitaine qui vous parle en anglais uniquement
entre Bruxelles et Genève, ou encore Bruxelles et Luxembourg.

Il ne reste plus qu’à fermer l’aéroport de Bruxelles National qui pour faire
international (et étant en région flamande pour emmerder les francophones)
affiche tout et uniquement en anglais. Toujours ce désir de répondre d’abord
aux besoins des passagers. Comme toujours le client est roi pour autant
qu’il parle anglais.

J’espère bien que l’état belge n’investira plus un sous dans ces entreprises
ingrates envers leurs bailleurs de fonds (les contribuables francophones et
nérlandophones).

Patrick Andries
Patrick.Andries@Bertelsmann.de

(Le 7 novembre 2001)