RADIO-CANADA SE VENGE ?

RADIO-CANADA SE VENGE ?
Normand Lester suspendu pour avoir exercé sa liberté d’opinion et
d’expression.

Le journaliste d’enquête et auteur Normand Lester est outré par les mesures
de discipline et de représailles prises contre lui par la direction de
Radio-Canada qui vient de le suspendre. M. Lester avait dénoncé les
pratiques douteuses de la radio et de la télévision d’état qui cachait
volontairement qu’Ottawa finançait les «Minutes du patrimoine». L’ombudsman
a donné raison à Normand Lester en recommandant à Radio-Canada «de faire
preuve de plus de transparence». La direction de Radio-Canada n’avait guère
apprécié.

L’été passé, le gouvernement canadien a nommé à la tête de Radio-Canada une
anglophone unilingue anglaise, Madame Carole Taylor, au poste de présidente
du Conseil d’administration de Radio-Canada qui n’apprécie guère le plus
récent ouvrage de M. Lester «Le livre noir du Canada anglais» paru il y a
quelques jours aux éditions «Les Intouchables» et qui connaît un vif succès.
Dans son livre, Lester ne se gêne pas pour rendre publique «la complicité de
sociétés et de fondations-écrans avec le ministère du Patrimoine de Sheila
Copps qui a dépensé 7,2 millions de dollars pour blanchir l’histoire du pays
à l’aide de ces gélules de propagande douce (les Minutes du Patrimoine),
tout enrobées de sucre…»

Le livre de M. Lester est aussi une réplique au dénigrement systématique
auquel se livre la presse du Canada anglais, incluant bien sûr le réseau
anglais de Radio-Canada, à l’endroit du Québec : «les médias anglophones sont en
guerre. Ils rêvent d’une nouvelle bataille des plaines d’Abraham ! Les
journalistes du Canada anglais nous insultent, nous avilissent avec mauvaise
foi, un rare mépris pour la vérité… et une délectation évidente. On accuse
le Québec d’être une société attardée, réactionnaire, intolérante et
raciste. On laisse même entendre que ces tares sont inhérentes à notre
culture. Pire, on répand ces mensonges à l’étranger.»

En suspendant l’auteur et journaliste Lester, Radio-Canada entre en
contradiction flagrante avec l’esprit, entre autres, de l’Article 19 de la
«Déclaration universelle des droits de l’homme» qui énonce que «tout
individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le
droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de
recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations
et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit» et avec l’Article
27 qui stipule que «toute personne a le droit de prendre part librement à la
vie culturelle de la communauté (…) et que «chacun a droit à la protection
des intérêts moraux et matériels découlant de toute production scientifique,
littéraire ou artistique dont il est l’auteur.»

Impératif français vous invite donc à faire part de votre désabrobation aux
personnes suivantes et d’exiger d’elles que la direction de Radio-Canada
s’excuse publiquement auprès de Normand Lester et le réintègre immédiatement
dans ses fonctions :

Radio-Canada
Bureau de l’ombudsman
Courriel : ombudsman@radio-canada.ca

L’honorable Jean Chrétien
Courriel : pm@pm.gc.ca

L’honorable Stéphane Dion
Courriel : Dion.S@parl.gc.ca

L’honorable Sheila Copps
Courriel : Copps.S@parl.gc.ca

Source :
Impératif français
Recherche et communications

C.P. 449
Aylmer (Québec)
J9H 5E7
Tél.: (819) 684-7119
Téléc.: (819) 684-5902
Courriel: Imperatif@imperatif-francais.org
Site: http://www.imperatif-francais.org