OFFRES D’EMPLOI AVEC SÉGRÉGATION LINGUISTIQUE

OFFRES D’EMPLOI AVEC SéGRéGATION LINGUISTIQUE
Poursuites auprès de la cour de justice européenne envisagées.

Les organismes de l’Union européenne pratiquent couramment la
discrimination, basée sur l’origine nationale, dans les offres d’emploi. C’est
ainsi que l’on peut voir des annonces précisant que le poste est réservé à
des « Native English » ou « English mother tongue », sans laisser la
possibilité à un non-anglophone de briguer le poste quand bien même il
parlerait anglais parfaitement.

Cette pratique est intolérable et les associations de défense de la langue
française et du multilinguisme entendent réagir avec la plus grande vigueur.
Elles envisagent d’entamer des poursuites auprès de la cour de justice
européenne contre les organismes coupables de cette discrimination. Cette
action, qui concerne la défense des droits élémentaires des citoyens
européens, devrait mobiliser l’ensemble des forces syndicales. C’est
pourquoi nous vous invitons, pour ceux qui sont encore en activité, à inciter
vos représentants syndicaux à prendre contact avec nous sur ce sujet.

Nous sommes également demandeurs d’exemples récents des pratiques
discriminatoires en France et au sein de l’Union européenne.

Cette question a déjà été débattue au sein du parlement belge et
commence à être évoquée en France. Vous trouverez sur le site DLF, une
question posée par le député Jacques Myard à propos d’offres d’emplois
discriminatoires, faites par l’organisation du projet européen Euréka, et la
réponse de M. Moscovici, ministre délégué aux affaires européennes.

http://www.langue-francaise.org/
chapitre « textes politiques » année 2001
Il dépend de nous que nos droits fondamentaux soient respectés.

Marceau Déchamps

vice-président
DLF
dlf78@club-internet.fr

(Le 22 octobre 2001)