NON À L’USAGE DU FRANÇAIS…

NON à L’USAGE DU FRANçAIS…
Les immigrants anglophones contre l’usage du français comme langue de
communication au Québec.

Selon, un sondage Sondage SOM – La Presse – Radio-Canada réalisé le
mercredi
17 octobre 2001 et commenté par La Presse, la majorité des immigrants anglos
refusent l’usage du français comme langue de communication au Québec.

Selon la journaliste Judith Lachapelle de La Presse, «Les immigrants anglos
forment une société distincte» puisque, selon elle, « les immigrants de
langue anglaise ont beaucoup plus de difficulté à s’intégrer à la majorité
francophone, malgré les efforts qu’ils disent y mettre.» Elle ajoute que «le
réveil semble avoir été brutal pour les immigrants anglophones qui ont
décidé de s’établir au Québec. La moitié d’entre eux ne percevait pas de
différence entre le Québec et le reste du Canada avant d’arriver ici.»

«Amers, les anglos? Plutôt.»

«Sept immigrants sur 10 sont d’accord avec l’usage du français comme langue
de communication au Québec. Mais un coup d’oeil sur la langue des répondants
est aussi évocateur: 90% des francophones sont d’accord avec cet usage,
contre 53% des anglophones qui sont contre, dont un quart qui est tout à
fait en désaccord. Quant à la question du français comme langue de travail,
l’opposition est plus forte et l’appui des francophones s’effrite, mais
reste majoritaire.»

«Mais c’est véritablement lorsque qu’on aborde la question de l’école
française pour tous, sauf pour les enfants d’Anglo-Canadiens, que la grogne
se fait le plus sentir.» Elle ajoute que pour leur part « les anglos sont
opposés à 76% et les francos appuient à 60%.»

L’article de La Pesse est accessible à l’adresse :
http://www.cyberpresse.ca/reseau/actualites/0110/act_101100025468.html

(L’article de La Presse nous a été communiqué par notre correspondant M.
Daniel Duclos)

(Le 17 octobre 2001