NEWTOWN

NEWTOWN

La réalité c’est que le mot Newtown est un mot anglais,
La réalité c’est que le mot Newtrown est utilisé pour identifier un commerce
appartenant à un francophone,
La réalité c’est que ce commerce est situé à Montréal, la plus grande ville
francophone d’Amérique,
La réalité c’est que ce commerce, dans cette ville, est au Québec, une
province qui tente de donner une priorité visible à la langue
française dans une Amérique du nord très majoritairement anglophone,
La réalité c’est que le jeune homme, multi-millionnaire, né à
berthierveille, au Québec, aurait pu donner l’exemple de l’importance
qu’il accorde à ses origines culturelles et à la primauté de la langue
française,
La réalité c’est que d’utiliser un nom francophone n’aurait rien
enlever aux anglophones, alors que de donner un nom anglophone à un
commerce détenu par un francophone ça blesse l’amour propre de la plupart
d’entre-nous,
La réalité c’est que les pires ennemis de la langue française, ce ne
sont pas les gens d’autres langues et cultures, mais bien les
francophones qui ne respectent pas l’esprit de la loi 101 au Québec La
réalité c’est qu’il y a de ces gens qui pour des raisons purement
mercantiles mettent la langue française hors-circuit.
La réalité c’est que l’emprunt de mots d’une autre langue peut
enrichir la nôtre… ce qui est bien différend de l’usage pur et
simple d’un mot anglais dont on n’a absolument pas besoin pour
désigner une nouvelle entreprise commerciale.
Voilà la réalité des faits qui habite un bon nombre de québécois
francophones dont je suis.

Sincèrement,

Antoine.normand@sympatico.ca

alainpechon a écrit :

" New / town" est l’ alter ego de :
Ver /dun
Chateau/ dun
/ Dun / kerque
Au / tun
Ce qui compte, c’ est de dire aux Canadie/ans ce qu’ils ont en
commun.
Mettons un frein a nos prejuges linguistiques.
http://www.alainpechon.com