LES JEUX DE SALT LAKE CITY EN 2002

LES JEUX DE SALT LAKE CITY EN 2002
Le français en difficulté

Je me suis connecté sur le site des jeux de Salt Lake City en 2002 et je me
réjouis de voir que des pages en français sont disponibles au bas de la page
d’accueil: http://www.saltlake2002.com/

Je souhaitais cependant faire plusieurs remarques. Tout d’abord, je
comprends mal que l’accès à ces pages soit caché tout en bas de la page
d’accueil alors qu’il pourrait être bien visible en haut. Un francophone qui
se connecte sur le site a pour première impression que tout est en anglais.

Ensuite, je suis choqué par le fait qu’on présente cette version en
français
par un drapeau de la France!

Pourquoi mettre le drapeau d’un seul pays francophone alors que cette
version sera certainement consultée par d’autres internautes francophones
que les Français?

Enfin, je ne comprends pas non plus pourquoi on trouve autant de termes
anglais dans la terminologie sportive (curling, skeleton, snowboard, short
track, half pipe, etc…).

Une commission de terminologie a pourtant été créée en France au
Ministère
de la Jeunesse et des Sports. Que fait-elle donc? Pourquoi des équivalents
français ne sont-ils pas disponibles?

Pour conclure, je pense qu’il serait souhaitable que les pages en français
soient beaucoup plus visibles sur la page d’accueil, et non cachées tout en
bas. De même, ces pages devraient être indiquées uniquement à l’aide de
l’expression "pages en français" et non du drapeau de la France, ce
pays
n’étant qu’un pays francophone parmi d’autres.

Enfin, il aurait été aussi souhaitable que cette version en français soit
aussi belle et conviviale que celle présentée en anglais. Je ne comprends
vraiment pas cette inégalité alors que ces deux langues sont les deux
langues officielles des Jeux, à égalité.

En espérant que des progrès seront accomplis concernant cette version en
français, je vous prie d’agréer, cher Monsieur, mes sentiments les
meilleurs.

Grégoire Rostropovitch
rostropovitch.gregoire@voila.fr

Je vous remercie beaucoup pour votre réponse rapide et je me réjouis du
fait
que vous partagiez mes vues concernant les principaux points de mon message.
En fait, c’est moins à vous que je m’en prends qu’au Comité international
olympique, qui devrait faire en sorte que les deux langues officielles des
Jeux soient traitées à égalité sur le site internet.

Cette discrimination très déplaisante a déjà eu lieu sur le site des Jeux
de
Sydney, où les pages en français étaient certes disponibles mais reléguées
tout en bas de la page d’accueil, rédigée en anglais.

Vous comprendrez aussi mon indignation lorsque je constate que les sites des
Jeux d’Athènes en 2004 et de Turin en 2006 sont déjà disponibles sur la
toile, mais que tous deux ignorent totalement le français, pourtant langue
officielle des Jeux olympiques:
http://www.athens.olympic.org/gr/
http://www.torino2006.it/ita/index.html

De même, concernant les contraintes budgétaires et humaines, il semble que
l’anglais soit beaucoup mieux servi que le français, vu que la version
anglaise est beaucoup plus fournie que celle en français. Pourquoi une telle
différence? Pourquoi ne verse-t-on pas une contribution équivalente pour
développer le site internet en français et en anglais? Là aussi, le CIO
devrait intervenir et faire cesser cette discrimination choquante.

Enfin, concernant les différents anglicismes présents sur la version en
français, mon objection allait plutôt à la commission de terminologie du
Ministère français de la Jeunesse et des Sports, qui ne fait apparemment pas
preuve d’une grand dynamisme en ce qui concerne les traductions relatives au
sport. Par exemple, le terme anglais "snowboard" a pour équivalent
français
"surf des neiges" et je ne comprends donc pas pourquoi ce terme n’a
pas
encore été reconnu officiellement. Que fait donc cette commission?

Pour conclure, je comprends que votre tâche ne soit pas facile vu que vous
ê
tes seul à tout traduire. Ceci dit, je ne peux rester indifférent au fait
que le statut du français est souvent bafoué sur les sites des différents
Jeux olympiques. Quand la version en français n’est pas carrément absente,
elle est accessible dans un recoin de la page d’accueil, comme si on voulait
l’escamoter. Le cas du site de Salt Lake City est flagrant à cet égard mais
celui des Jeux de Sydney était du même acabit. La page d’accueil était
rédigée intégralement en anglais et ce n’est que tout en bas qu’on pouvait
distinguer un champ minuscule intitulé "français" mais qui donnait
cependant
sur un site de bonne qualité. Quand va donc cesser cette discrimination?

Concernant le site des Jeux de Salt Lake City, je pense qu’il faudrait au
moins faire l’effort de présenter le champ "pages en français" en
haut à
droite de la page d’accueil, afin qu’on informe tout de suite les
internautes qu’une version en français est disponible. Cela ne devrait pas
être trop difficile techniquement et serait la moindre des choses pour une
langue qui est langue officielle des Jeux, et qui est, de surcroît, la
langue dont le texte fait foi en cas de divergence entre les textes français
et anglais: http://www.olympic.org/ioc/f/facts/charter/charter_ioc_f.html
(article 27, alinéa 3).

En espérant que des efforts seront faits dans ce sens, je vous remercie
encore pour votre réponse et vous prie d’agréer, cher Monsieur, mes
sentiments les meilleurs.

Grégoire Rostropovitch
Citoyen français attaché à la langue française
rostropovitch.gregoire@voila.fr