LES ANGLICISMES

LES ANGLICISMES
à l’Office de la langue française

… les anglicismes peuvent facilement être évités en consultant le grand
dictionnaire terminologique: http://www.granddictionnaire.com

Cependant, cet outil très pratique contient des fiches très discutables.
Par
exemple, on accepte les mots "hub", "coaching" ou
"surbooking" comme des
termes français(sic).

De même, l’anglicisme "Web" est également considéré comme un
terme français
alors que ce n’est bien évidemment pas le cas dans la mesure où on parle en
français de la Toile (terme officiel en France).

Je pense donc qu’avant de chasser les anglicismes dans les médias, il
faudrait déjà les chasser du dictionnaire de l’Office de la langue française
du Québec!

Je trouve scandaleux que cet organisme officiel québécois reconnaisse dans
son dictionnaire des termes anglais comme étant français, alors que les
anglicismes en question ont des équivalents, parfois déjà reconnus comme
officiels en France.

J’invite donc tous ceux qui lisent ce message à protester auprès de
l’Office
de la langue française pour faire en sorte que les anglicismes cités
ci-dessus soient bannis des équivalents français. Les adresses électroniques
sont les suivantes:
info@olf.gouv.qc.ca
assisterme@olf.gouv.qc.ca

Je compte sur vous.

Grégoire Rostropovitch
rostropovitch.gregoire@voila.fr

Texte extrait du forum Francais-Internationale

(Le 11 juin 2001)