LE MINISTÈRE DES RELATIONS AVEC LES CITOYENS ET DE L’IMMIGRATION

LE MINISTèRE DES RELATIONS AVEC LES CITOYENS ET DE L’IMMIGRATION
Demande d’enquête sur la qualité de la gestion du MRCI en Outaouais ?

Objet : L’Intégrité du personnel. Négociable ?

Monsieur Joseph Facal,
Ministre du MRCI
Monsieur le ministre,

Le rapport d’enquête du MRCI sur APO, pouvons-nous le connaître ?
L’intégrité des employés d’APO en dépend !

Comme vous pouvez le constater à la lecture des témoignages, le
problème avec le MRCI en Outaouais, c’est loin d’être nouveau.
APO serait seul ? Rien de plus faux.

Il est triste que l’Outaouais doive faire les manchettes.

APO, un organisme communautaire, est un précieux patrimoine de l’outaouais
qu’il faut sauver de l’arbitraire de certains fonctionnaires.

Comme membre du CA j’ai personnellement accompagné la directrice,
madame Annie Claude Scholtès, l’an dernier encore, pour informer monsieur
Clermont de la situation. Il a choisi de faire la sourde oreille.

Certains fonctionnaires du MRCI ne se gênent pas pour rappeler au public que
APO est toujours sous enquête.

Lors de la rencontre avec les vérificateurs, avec preuve à l’appui, le CA a
démontré facilement que la plainte était non fondée et basée sur des
accusations mensongères. En tardant à remettre le rapport on laisse planer
le doute. Sur APO, ça va de soit. Excellente façon de détourner
l’attention.

Nous connaissons l’intégrité de tous les employés d’APO. Et surtout le
travail qu’ils se tapent avec un salaire minime.

La direction du MRCI en doute-t-elle ? Qu’attend-elle pour le dire ?
La population veut savoir.

Est-ce possible d’exiger le rapport ?

Qu’avons-nous à cacher en Outaouais ?

Serait-il opportun de demander une enquête sur la qualité de la gestion de
la direction du MRCI en Outaouais ?

Gilles Lacasse
glacasse000@sympatico.ca

(Le 26 juin 2001)