«E-MAIL EST UN TERME BARBARE !»

«E-MAIL EST UN TERME BARBARE !»
« mél » est une abréviation utile.

Personnellement, je considère que " mél " est une abréviation
utile dans la
mesure où ses 3 lettres complètent bien les abréviations " Tél. "
et " Fax
", par exemple sur une carte de visite. Qu’il y ait un jeu de mot avec
"
mail " ne me paraît pas gênant mais plutôt de bonne guerre. On peut
considérer " mél " comme une francisation récupérant dans la
langue écrite
l’erreur de ceux qui utilisent " mail " dans la langue parlée.

Je trouve regrettable que les défenseurs de la langue française se soient
systématiquement élevés contre cette abréviation (surtout en métropole et
pour des raisons peu convaincantes) car cela a apporté une division qui a
encore plus affaibli notre position à ce sujet et qui a même, à mon avis,
porté tort au néologisme " courriel " qui est maintenant refusé
aussi.

Par exemple, l’Union internationale des télécommunications (UIT),
institution de l’ONU, refuse d’utiliser " Mél. " et " courriel
" dans ses
documents et cartes de visite. Situation identique dans les autres
organisations internationales à Genève.

A trop vouloir refuser les néologismes qui ressemblent à l’anglais (comme
mél) on aboutit à faire revenir l’anglais au galop. C’est lamentable.

Bien cordialement,

Denis Bloud
Traducteur-réviseur technique/Technical translator-editor
Relais UIT de l’ACIF (Ass. culturelle internationale francophone)
Bureau UIT V.229 – poste 56 31
bloud@itu.int

(Le 27 juin 2001)