LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC FINANCE LA DÉFRANCISATION DU QUÉBEC

Dans la série…

LE GOUVERNEMENT DU QUéBEC FINANCE LA DéFRANCISATION DU QUéBEC

En bref… De grandes sociétés publiques québécoises, Innovatech, la Caisse de dépôt et de placement du Québec, le Fonds régional de solidarité, la Société de diversification économique, Capital CPDQ, la Société pour l’expansion des exportations, Investissement Québec et d’autres, financent à l’aide des épargnes et impôts des Québécois l’anglicisation, la défrancisation du Québec.

Malgré la Charte de la langue française qui impose aux entreprises d’afficher en français sur Internet, plusieurs ne le font toujours qu’en anglais ou encore présentent aux internautes des versions françaises abrégées. C’est le cas de plusieurs entreprises du secteur de la haute technologie.

Certaines de ces entreprises délinquantes réussissent même à obtenir du financement de sociétés publiques québécoises. Par exemple, Synercard Corporation (http://www.synercard.com) qui a son siège social en Outaouais, empoche plusieurs milliers de dollars sous forme de prêts ou de subventions en provenance de sociétés publiques québécoises et fait complètement abstraction du français dans sa publicité électronique, son site Internet et ses produits étant uniquement en anglais.

Sur le site de cette entreprise, il est écrit «The Fonds régional de solidarité Outaouais has contributed $250,000, and Capital CPDQ, a subsidiary of the Caisse de dépôt et de placement, has invested $150,000 (thus increasing its total participation in the company to $450,000), as part of an intensive round of financing totalling $1 million in Synercard Corporation, a computer software manufacturer. Incorporated in 1997…»

Et vive le Québec français !

Il ne s’agit pas d’un cas isolé… Il y en a d’autres : Object World ( www.objectworld.com ). Sur son site à la version française tronquée, vous lirez « Our products are not available in Québec ». Cette société qui vend, entre autres, des logiciels « téléchargeables ou en cédéroms » boycotte, à sa façon, le marché québécois à cause de la Charte de la langue française, mais bénéficie de fonds fournis par des sociétés québécoises : «ObjectWorld Inc. is located in Hull, Quebec, and has successfully secured first round financing through Innovatech Grand Montréal, The Société de diversification économique de l’Outaouais (SDéO), and Le Fonds régional de solidarité Outaouais. ObjectWorld is positioning itself for additional funding in the second quarter of 2001.» http://www.objectworld.com/corporate_info/index.html. De plus, si vous téléphonez (770-9998) à cette entreprise située au 200, rue Montcalm, suite 420 à Hull (Québec), vous serez accueilli par un message d’accueil unilingue anglais.

Financée par des sociétés québécoises qui gèrent les épargnes, les fonds de pension, les impôts des Québécois, la société Object World boycotte le Québec «Our products are not available in Québec» à cause de la Charte de la langue française !

L’argent du Québec ? Oui ! Le français ? Non ! Selon cbizmag, magazine technologique accessible à http://www.cbizmag.com/Content/02-12-01/w5n-3.htm , «ObjectWorld Inc. relocated to Hull, just across the river from Ottawa, to get its first-round funding. "But that’s not any big deal. You get better R&D tax credits and Ottawa’s close, so we’re not losing on talent in terms of engineering."» ObjectWorld Inc., formed in 1994, received $2 million from various local institutions but is also looking to Boston of California for further funding – even eventual relocation if that were necessary to grow the business, says Nick Matecuk, ObjectWorld’s vice-president of sales and marketing.» Et vlan pour la générosité québécoise !

Plusieurs autres entreprises anglicisent et défrancisent le Québec. Certaines sont financées par des sociétés publiques québécoises Les suivantes vous accueilleront dans leurs sites unilingues anglais:

CML ATC Technologies Inc., ( http://www.cmlatc.com )
490, Boulevard St. Joseph, Hull, Quebec J8Y 3Y7; Tel: (819) 770-4050; Fax: (819) 770-4222; Email: marketing@cmlatc.com

MySkyWeb, Inc., ( www.myskyweb.com )
200 Montcalm Boulevard, Suite 200, Hull, PQ, J8Y 3B5; Tel: 1 (819) 776-2345; Fax: 1 (819) 776-0001; Email : bus.dev@myskyweb.com

Net PCS Networks, ( http://www.netpcs.com/ )
105 Hôtel de Ville, Suite 302, Hull, Quebec
Phone : (819) 771-8182; Fax: (819) 771-5258; Email : info@netPCS.com

Callisto Media Systems, Inc., ( http://www.callisto.ca/ )
490 St-Joseph Boulevard, Suite 402, Hull, Quebec J8Y 3Y7; Phone: (819)
770-5738; Fax: (819) 770-3998; Email : info@callisto.ca

MIxpertS Inc., ( http://www.mixperts.com )
1019 Route 105, Chelsea, Quebec, Canada, J9B-1P3
TEL: (819) 827-9487 FAX: (819) 827-1549 EMAIL: mixperts@map-magic.com

Provance Technologies Inc, ( http://www.provance.com )
85, Bellehumeur, Gatineau, J8T 8B7; Tel : (819) 568-8787 Fax : 568-1453
Email : Sales@provance.com et partners@provance.com

CML Versatel ( http://www.versatelnetworks.com/ )
80 Jean Proulx St., Hull, Quebec J8Z 1W1; Tel: (819) 771-0011; Fax: (819) 771-0031 info@cmlversatel.com

André Vaillant, vice-président de Innovatech, «serves as member of the Board for a number of technology companies namely CML ATC, CML Versatel and Provance Technologies », Synercard Corporation, etc.

Il y a gros à parier qu’une recherche auprès des entreprises membres de l’Alliance Tech Point Inc. (site en construction : http://www.alliancetechpoint.com/) permettrait d’identifier d’autres entreprises illégales qui ignorent la spécificité québécoise et la Charte de la langue française. Il faut savoir que Mme Johanne Lacombe (tél.: 819-595-7257; johannel@alliancetechpoint.com ), directrice générale de ce regroupement d’entreprises, et M. Donald-Daniel Picard, du service informatique de la Ville de Hull ( communications@ville.hull.qc.ca ), réclamaient récemment dans Le Droit que la Commission de protection de la langue française soit plus «compréhensive» et adopte une « approche plus douce » à l’endroit de ces entreprises, les membres de l’Alliance Tech Point, qui anglicisent et défrancisent le Québec et qui ne respectent pas les lois québécoises.

« Approche plus douce » ! Faudra-t-il augmenter les subventions à l’anglicisation; oublier que nous sommes francophones; devenir anglophones; considérer l’Outaouais comme une région de l’Ontario pour ne pas trop déplaire à ces entreprises ?

Dans tous les cas, nous invitons les gens, les organismes et autres entreprises à déposer des plaintes auprès de ces entreprises, de leurs partenaires qui les financent avec nos épargnes et nos impôts et aussi auprès de la Commission de protection de la langue française et des autorités politiques.

Trop c’est trop !

Innovatech
info@innovatech.qc.ca
flaurent@innovatechquebec.com

Caisse de dépôt et placement du Québec
info@lacaisse.com

Investissement Québec
Page commentaire :
http://www.gouv.qc.ca/Sortie/Sortie_fr.html?http://www.investquebec.com/fr/que/promo/plan.jsp

Fonds régional de solidarité outaouais
mparent@out.fondsreg.com

Fonds de solidarité FTQ
pleduc@fondsftq.com

Société pour l’expansion des exportations
Page commentaire : http://www.edc-see.ca/contact/contact_us_f.asp

Société de diversification économique
sdeo@sdeo.qc.ca

Monsieur Bernard Landry
Premier ministre
Courriel : premier.ministre@cex.gouv.qc.ca

Monsieur Sylvain Simard
Président du Conseil du Trésor
Courriel : cabinet@sct.gouv.qc.ca

Madame Pauline Marois
Ministre des Finances
Courriel : ministre@finances.gouv.qc.ca

Source :
Jean-Paul Perreault
Président
Impératif français
Recherche et communications

C.P. 449
Aylmer (Québec)
J9H 5E7
Tél.: (819) 684-7119 ou 684-8460
Téléc.: (819) 684-8409 ou 684-5902
Courriel: President@imperatif-francais.org
Site: http://www.imperatif-francais.org