LE GOUVERNEMENT CANADIEN D’ACCORD AVEC L’ÉPURATION ETHNIQUE ?

LE GOUVERNEMENT CANADIEN D’ACCORD AVEC L’éPURATION ETHNIQUE ?

Le gouvernement canadien refuse de reconnaître les torts causés aux Acadiens
par la Couronne britannique qui les a chassés de leurs terres, spoliés de
leurs biens et déportés entre 1755 et 1763. La motion demandant à la
Couronne britannique de reconnaître les torts qu’elle a fait subir au peuple
acadien a été rejetée par la Chambre des Communes par 182 voix à 59.

En refusant de reconnaître les dommages causés au peuple acadien, le
gouvernement canadien se dit d’accord officiellement, près de 250 ans plus
tard, avec l’épuration ethnique dont ont été victimes les Acadiens et les
Canadiens français.

On se rappellera que le gouvernement canadien s’est excusé publiquement à
l’endroit des Canadiens d’origine japonaise pour le sort inacceptable que le
Canada leur a fait subir durant la Seconde Guerre mondiale. Au Canada, il
vaut mieux être immigrant que Canadien français !

Pour sa part, le conservateur Peter McKay, député de Nouvelle-écosse, qui
s’était déclaré favorable à la motion, a qualifié la déportation d’acte
d’épuration ethnique.

Le simple fait que des députés acadiens et québécois aient voté contre cette
motion qui visait à reconnaître cette tentative d’anéantissement d’une
population francophone par la déportation montre bien que les effets pervers
de cette épuration ethnique perdurent toujours 250 ans plus tard!

Les textes de la motion et de l’amendement qui ont été rejetés se lisent
comme suit :

Motion originale :
«Qu’une humble adresse soit présentée à Son Excellence la priant
d’intervenir auprès de Sa Majesté afin que la Couronne britannique présente
des excuses officielles pour les
préjudices causés en son nom au peuple acadien, de 1755 à 1763.»

Amendement proposé :
«Que le texte de la motion M-241 soit modifié en retranchant les mots
«présente des excuses officielles pour les préjudices» et en les remplaçant
par «reconnaisse officiellement les préjudices».

La motion se lirait donc ainsi:
«Qu’une humble adresse soit présentée à Son Excellence la priant
d’intervenir auprès de Sa Majesté afin que la Couronne britannique
reconnaisse officiellement les préjudices causés en son nom au peuple
acadien de 1755 à 1763.»

Extrait des débats de la Chambre, 22 novembre 2001

Quelques adresses utiles :

L’honorable Jean Chrétien
Courriel : pm@pm.gc.ca

L’honorable Stéphane Dion
Courriel : Dion.S@parl.gc.ca

L’honorable Sheila Copps
Courriel : Copps.S@parl.gc.ca

M. Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois
Courriel : Duceppe.G@parl.gc.ca

et des copies conformes à :
Société nationale des Acadiens du Nouveau-Brunswick
Courriel : Saanb@nbnet.nb.ca

Impératif français
Courriel :
Imperatif@imperatif-francais.org

Source :
Impératif français
Recherche et communications

C.P. 449
Aylmer (Québec)
J9H 5E7
Tél.: (819) 684-7119
Téléc.: (819) 684-5902
Courriel:
President@imperatif-francais.org

Site:
http://www.imperatif-francais.org