L’ANGLAIS ENTRE EN BOURSE

L’ANGLAIS ENTRE EN BOURSE

Le texte de loi autorisant l’emploi d’une « langue usuelle dans
le domaine financier » – vous devinez laquelle – dans les
prospectus des produits financiers présentés à la Bourse de
Paris, a été voté, en première lecture, par l’Assemblée nationale
dans la nuit du 2 au 3 mai.

D’après ce texte, la langue française aura quand même droit à un
résumé. Un strapontin en quelque sorte !

Nos précédentes lettres à Jacques Chirac, Lionel Jospin,
Catherine Tasca, Laurent Fabius seront donc restées sans effets.
Avec les autres associations, nous continuons le combat en
alertant des parlementaires afin qu’ils saisissent le Conseil
constitutionnel de cette entorse flagrante à la Constitution.
Certains journalistes se sont également élevés vigoureusement
contre cette mesure qui constitue un recul linguistique
intolérable. Je vous invite à lire l’article de Michel Kempinski,
Rédacteur en chef du Journal des Finances et celui de Christophe
Jakubyszyn du Monde-Argent sur notre site
http://www.langue-francaise.org
en cliquant sur « nouveautés ».
Ces deux articles remarquables nous encouragent à réagir.
Je vous incite à le faire en écrivant aux "courriers des
lecteurs" des journaux et à nos élus parlementaires.

Marceau Déchamps
vice-président
Défense de la langue française

adresses utiles
Courrier des lecteur du Figaro : max.clos@le-figaro.com
Lionel Jospin et les autres ministres sur site :
http://www.premier-minitre.gouv.fr
Jacques Chirac sur le forum : http://www.elysee.fr
Sénateurs sur le site http://cubitus.senat.fr
Députés sur le site : http://www.assemblee-nat.fr