LA STCUM ANGLICISE LA DEUXIÈME PLUS GRANDE VILLE FRANÇAISE

LA STCUM ANGLICISE LA DEUXIèME PLUS GRANDE VILLE FRANçAISE
Un anglophone trouve révoltant l’aplaventrisme des dirigeants de la STCUM

Société de transport de la Communauté urbaine de Montréal
800, rue de La Gauchetière Ouest
Case postale 2000
Montréal (Québec) H5A 1J6
commentaires@stcum.qc.ca

Madame, Monsieur,

Je suis un anglophone outré par ce que j’ai entendu hier dans le
métro de Montréal. Vers 16 h 15, on nous a demandé de sortir du métro, ligne
orange, à la station Berri-UQAM. Pour la première fois, j’ai entendu un
message d’interruption de service dans les deux langues. Je trouve cela
inadmissible que dans la seule métropole francophone dans les Amériques que
dorénavant les messages dans le métro se donnent également en anglais. à
Vancouver, qui est très sinophone, plus du tiers de la population y parle le
chinois, les messages dans le SKYTRAIN ne se donnent qu’en anglais. à
Toronto, tout est donné en anglais. à Ottawa, pourtant la capitale d’un pays
bilingue, souvent les chauffeurs d’autobus ne parlent pas français ou bien
ils le refusent!!!

Je trouve cela hypocrite que pendant que l’unilinguisme anglais règne dans
les transports en commun du pays, la STCUM bilinguise ses services!
J’imagine que ceci est pour accomoder les «Anglais» qui n’ont jamais appris la
langue française par principe!

J’aimerais que vous arrêtiez cette «nouvelle» pratique disgracieuse envers
la langue française, et je suis un «bloke» qui affirme ceci!

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes sentiments les plus distingués.

Jeffrey George,
Spécialiste en anglais, langue seconde
jeffreyleprof@hotmail.com

Vous pouvez faire parvenir vos commentaires aux adresses suivantes :

Adresse du syndicat des chauffeurs
Syndicat des chauffeurs d’autobus
SCFP – Section locale 1983
scfp1983@videotron.net

Société de transport de la Communauté urbaine de Montréal
800, rue de La Gauchetière Ouest
Case postale 2000
Montréal (Québec) H5A 1J6
commentaires@stcum.qc.ca

Et une copie conforme à :

Impératif français

Imperatif@imperatif-francais.org

(Le 7 décembre 2001)