LA SOMME DE TOUTES LES MANIPULATIONS

NDLR – M. Lester était l’un des conférenciers invités au dernier
déjeuner-causerie d’Impératif français. Des extraits du texte suivant ont fait
l’objet de discussion à la période de questions qui a suivi les allocutions de
nos invités. Un texte qui fait réfléchir :

LA SOMME DE TOUTES LES MANIPULATIONS
Un texte percutant de Normand Lester.

La politique, c’est avant tout du théâtre. Le Parlement est une Ligue Nationale
de l’improvisation. Une campagne électorale, c’est un festival de théâtre
ambulant à la recherche d’un public. Cinq troupes avec leurs baladins, leurs
clowns tristes, leurs acrobates et leurs contorsionnistes tentent, chaque jour,
de renouveler suffisamment leur numéro pour impressionner la galerie,
c’est-à-dire ceux qui regardent la télévision, écoutent la radio et lisent les
journaux.

En campagne électorale, la guérilla de propagande que les partis politiques se
livrent quotidiennement aux Communes se transforme en guerre de propagande
totale, en «Blitzkrieg» politique. L’objectif : utiliser toutes les techniques
de matraquage publicitaire et de manipulation psychologique pour amener
l’électeur à déposer un bulletin vote dans le sens voulu. (…)

Une campagne électorale est la somme des manipulations et des propagandes des
partis politiques en lice. La libre concurrence des manipulations et des
propagandes finit par dégager quelques vérités. Dans les dictatures, une seule
organisation a le monopole des mensonges.

La démocratie est le moins pire des systèmes politiques disait Churchill
(approximativement) … C’est bien sûr vrai dans «le plus meilleur des pays du
monde» !

Normand Lester

(La version complète de ce texte de M. Lester est accessible à l’adresse :

http://elections.globetrotter.net/chroniques/chroniques2.asp?id=550
)

(Ce texte nous a été communiqué par M. Claude Sirois)