LA SAINT-VALENTIN

LA SAINT-VALENTIN
Aux Beaux dimanches de Radio-Canada

Andrée Caya
Aylmer
Secretariat@imperatif-francais.org

Radio-Canada célébrait la Saint-Valentin ce dimanche soir
aux Beaux dimanches. On avait choisi pour l’occasion d’inviter les couples
des téléromans de la télé d’état. Durant la première demi-heure, les
interprètes nous ont offert des chansons en français ; durant la demi-heure
suivante, les chansons étaient en anglais. Les téléromans sont pour ainsi
dire la quintessence de la télévision québécoise puisqu’ils sont regardés
par 80 % de la population québécoise qui s’y reconnaît. Notre télé fait,
à cause de cela, l’envie des télévisions du monde qui viennent étudier le
phénomène, car elles sont, tout comme nous, envahies par la télé
américaine, à la différence qu’au Québec les émissions produites ici, en
particulier les téléromans, remportent toujours la palme des cotes d’écoute.
Tous les comédiens de ces téléromans ou presque, présents à l’émission,
gagnent leur vie dans la langue de Félix Leclerc et …fêtaient leur succès
dans celle de Luis Armstrong. C’est aberrant !

J’ai envie de dire comme Daniel Boucher : « Ma gang
de malades, vous êtes donc où ? »

NDLR – Vous pouvez faire parvenir vos commentaires à
Radio-Canada à l’adresse Internet suivante : auditoire@fr.radio-canada.ca

(Le dimanche 18 février 2001)