LA MÉTROPOLE DE L’OUTAOUAIS DOIT AVOIR UN NOM FRANÇAIS

COMMUNIQUé
Pour diffusion et action immédiates. Merci !

LA MéTROPOLE DE L’OUTAOUAIS DOIT AVOIR UN NOM FRANçAIS

La nouvelle métropole de l’Outaouais, qui comptera près d’un quart de
million d’habitants, se doit d’avoir un nom français. Cette nouvelle ville,
la plus grande ville francophone à l’ouest de Montréal, et nécessairement la
plus à l’ouest du Québec, serait tout simplement la risée du Québec, mais
également de la Francophonie internationale tout entière si, à ce moment
critique et unique de son histoire, elle se dotait d’un nom anglais.

Comme l’a indiqué lui-même le président du Comité de transition, le 18
mars
dernier, dans l’une de ses allocutions, « cette réorganisation de notre
encadrement municipal est également l’occasion de nous approprier ou nous
réapproprier notre histoire, car nous aurons à lui donner un nom qui nous
ressemble et nous rassemble ».

Plus encore, il ajoutait : « Le choix du nom de notre nouvelle ville sera
sans aucun doute le premier et un des plus grands tests de notre
solidarité ». Il déclarait enfin : « S’il est un facteur d’identité
collective, le nom d’une ville fait aussi partie de notre identité
personnelle; il apparaît sur notre courrier, notre permis de conduire, notre
passeport… ».

Il est donc crucial, à cette étape-ci, que le Comité du nom de la ville,
le
Comité de transition et au besoin la ministre des Affaires municipales, Mme
Louise Harel, ne laissent pas passer cette occasion unique et inespérée
d’attribuer à la nouvelle ville un nom qui nous ressemble et qui nous
rassemble, soit un nom français. Ceci élimine donc d’office les noms de
Hull, Aylmer, Buckingham et plusieurs autres noms anglais qui non seulement
ne reflètent pas notre réalité culturelle et démographique actuelle, mais
n’ont finalement pas de rapport avec notre histoire régionale.

Il est temps de faire preuve de solidarité et d’oser s’affirmer une fois
pour toutes! Et la population de la région devrait faire tout en son
pouvoir pour que ce message passe haut et fort, afin que nous puissions tous
être fiers de notre nouvelle ville par la suite.

Adresses électroniques utiles :
Comité de transition de l’Outaouais
info@transitionoutaouais.org

Madame Louise Harel
Ministre des Affaires municipales et de la Métropole
ministre@mamm.gouv.qc.ca