LA « STATION CENTRALE » S’AFFICHE SANS VERGOGNE À MONTRÉAL

LA « STATION CENTRALE » S’AFFICHE SANS VERGOGNE à MONTRéAL
Refus de franciser le nom.

L’ASULF(1) a invité à plusieurs reprises Ges­tion TASC à remplacer l’
appellation « Sta­tion cen­trale » par Gare d’autocars pour dési­gner la
plus grande gare routière du Québec. La présidente de l’Office de la langue
française, Nicole René, est intervenue contre l’emploi erroné du mot
station ». Il s’agit en effet d’une gare routière, tout comme la Gare
centrale du CN est une gare fer­roviaire et la gare Iberville, une gare
maritime.

Le président de Gestion TASC, Roger Morin, ne répond pas aux lettres et se
moque de cette suggestion qu’il appelle une affaire de puristes, de
fanatiques de la langue française ». à quoi bon imposer l’affichage en
français, si c’est pour per­mettre d’afficher en franglais en plein centre
de Montréal, en face de la future Grande Biblio­thèque?

NDLR – L’anglicisme « Station cen­trale » est aussi utilisé à Ottawa pour
identifier la gare d’autocars.

(1) Association pour le soutien et l’usage de la langue française