HYDRO-QUÉBEC LE CONFIRME OFFICIELLEMENT

HYDRO-QUéBEC LE CONFIRME OFFICIELLEMENT
Bilinguisme institutionnel et discrimination en vigueur au sein de la
société d’état : «la connaissance de l’anglais est exigée».

Sachez qu’en ce qui concerne l’utilisation de la langue française,
l’entreprise se conforme à la réglementation en vigueur au Québec (loi 101).

Cependant, la loi 101 prévoit qu’une entreprise de l’envergure
d’Hydro-Québec doit pouvoir servir adéquatement la minorité anglophone du
Québec. De plus, à partir du moment ou nous offrons le choix de la langue
pour servir nos clients, ceux-ci sont en droit d’être servis dans leur
langue et avec efficacité. Toutefois, Hydro-Québec limite au maximum le
nombre des postes nécessitant la connaissance de l’anglais.

Les employés permanents d’Hydro-Québec bénéficient du soutien nécessaire
à
l’apprentissage de la langue anglaise lorsqu’ils appliquent sur des postes
nécessitant une connaissance de cette langue. Si, pour une raison ou une
autre, ils ne parviennent pas à satisfaire les exigences, ils retournent
dans leurs anciennes fonctions sans aucune pénalité.

Pour les employés temporaires ou contractuels qui appliquent pour un poste
pour lequel la connaissance de l’anglais est exigée, Hydro-Québec exige un
niveau adéquat de connaissance de la langue. Si cette personne ne satisfait
pas aux exigences, elle ne peut obtenir le poste.

Nicolas André Carette
Conseiller stratégique et attaché de presse
Médias et communication d’urgence
Communication d’entreprise
tél: 514-289-2220
Cel:514-942-2885
carette.nicolas.andre@hydro.qc.ca

(Le 9 mars 2001)