HAINE LARVÉE DU QUÉBEC… ?


Haine larvée du Québec… ?

Le Canada, pays
étranger et agresseur

M. le premier ministre du
Canada, Jean Chrétien,

M. le ministre des “Canadian
Affairs
”, Stéphane Dion,

Mme la ministre du
patrimoine canadien, Sheila Copps,

M. Renaud Gilbert, Ombudsman
(ou "protecteur" de l’auditeur) de la SRC

M. Jean Pelletier, Président
de la Société Radio-Canada


Objet : Le
congédiement de M. Normand Lester
par Radio-Canada

C’en est trop.

Citoyen québécois extrêmement déçu 1) de la “politique
canadienne” à l’égard du Québec depuis plusieurs années, et singulièrement
depuis le dernier référendum, tenu en 1995, sur la Souveraineté éventuelle,
souhaitable, désirée et à venir de cet état ; lourdement déçu également 2) de
constater que la société Radio-Canada (SRC), en cela digne d’un pays à la
démocratie plus que douteuse, s’est faite sur une base systémique la
complaisante alliée de ce gouvernement dans le travail de sape de l’identité et
de la vitalité québécoise (travail orchestré en particulier, et d’ailleurs de
manière fort peu subtile, par les ministres Sheila Copps, Jean Chrétien et
Stéphane Dion – ces deux derniers, Québécois eux-mêmes ! et que de basses
manoeuvres en haute trahison, il faudra bien un jour traduire devant les
tribunaux pleinement souverains du Québec), eh bien 3) il me vient un seul
“concept affectif” à l’esprit :

D é G O Û T .

J’ai depuis vingt-cinq ans,
c’est-à-dire depuis que j’ai l’âge de penser le politique, en fin d’adolescence,
réclamé ma citoyenneté québécoise non “contre” le Canada, mais en simple
indépendance de ce pays pour moi étranger (quoique bien connu) sans être
pour autant “ennemi”. Or aujourd’hui, et une fois de plus depuis quelques
années, je dois bien constater que le Canada est littéralement (ne nous payons
pas les demi-mots au service de la rectitude politique, elle-même relais de
l’inintelligibilité sciemment entretenue de la réalité) en guerre contre le
Québec.

Aussi je me mets désormais à la disposition d’un éventuel
état-major de la nation québécoise. Et ce afin de contribuer, à l’intérieur de
mes modestes capacités, à accélérer le processus d’accès à la – nécessaire (quoi
qu’en pense le ‘collègue’ de Lester, Alain Dubuc, extra-terrestre d’une autre
planète nommée Soleil) – Indépendance du seul (nonobstant Haïti) état
français des Amériques.

Gouvernez-vous en conséquence.

Jean-Luc Gouin

Paris et Québec


(Lettre acheminée au quotidien Le Devoir et directement aux
intéressés cités en rubrique, ce 22 novembre 2001)