EXIGER LE FRANÇAIS EST RACISTE !

EXIGER LE FRANçAIS EST RACISTE !
… selon la Présidente fondatrice de l’Institut canadien des droits
humains.

Vous trouverez à la fin le texte de la pétition unilingue anglaise que fait
circuler
l’Institut canadien des droits humains contre le français à la Ville d’Ottawa.

Le journaliste Patrick Woodbury du quotidien Le Droit nous apprend dans
l’édition
du 18 décembre « qu’une avocate et militante d’Ottawa, Marguerite Ritchie, qui
s’oppose à la politique de bilinguisme de la ville, souhaite mener sa croisade
devant les tribunaux. Selon elle, il s’agit d’une politique discriminatoire et
même
raciste.»

Mme Ritchie affirme : «c’est illégal parce que la municipalité ne possède pas
le pouvoir de décider. Seule la province a le droit de trancher. Les politiciens
ne
peuvent pas se substituer aux cours», affirme la présidente de l’Institut
canadien pour les droits humains. Elle en a contre la politique de la ville
qui a désigné 37 postes bilingues à la haute direction de la ville,
obligeant les employés à apprendre le français.»

Le journaliste écrit : «Or, le premier ministre Mike Harris n’a jamais voulu
intervenir pour déclarer la ville officiellement bilingue, alléguant qu’Ottawa
avait le pouvoir de le faire. De plus, le gouvernement n’a jamais souhaité
amender
la loi provinciale pour que le statut bilingue y soit inscrit.»

«Marguerite Ritchie veut poursuivre sa campagne de financement pour dénicher
un avocat et se présenter devant la justice pour défendre sa cause.
«Pourquoi faut-il que les gens soient bilingues? Ils faut qu’ils soient
d’abord compétents. C’est une question de mérite. Ce que la ville a fait est
très destructif. ça divise la population et ce n’est pas une solution car ça
ne respecte pas la Charte des droits.»

«L’année dernière, Marguerite Ritchie était ainsi présentée quand elle a reçu
l’Ordre du Canada: «Présidente fondatrice de l’Institut canadien des droits
humains, elle a consacré sa vie à promouvoir la justice et l’égalité.»

Le Droit rapporte que «Marguerite Ritchie est convaincue qu’elle gagnera sa
cause devant les tribunaux.»

NDLR – Exiger la connaissance du français dans la capitale canadienne serait
«discriminatoire et même raciste», selon la Présidente fondatrice de l’Institut
canadien des droits humains, Mme Ritchie ! Impératif français vous invite à
communiquer à l’adresse suivante avec Mme Ritchie afin de lui faire part de
vos commentaires :

303-246, rue Queen
Ottawa (Ontario)
K1P 5E4
Tél. : (613) 232-2920
Téléc. : (613) 232-3735
Courriel : hric@pobox.mondenet.com

Site :
http://www.mondenet.com/~hric

PETITION TO THE HONOURABLE MICHAEL HARRIS, PREMIER OF ONTARIO

The Federal Government pressured the City of Ottawa to pass a so-called
Bilingualism Policy that violates the Merit principle and the rights of all
other people in Ontario by instituting a total preference for Francophones
at every level of City Government.

Mayor Bob Chiarelli and a majority of City Council did in fact pass such a
Policy and By-law to establish the most rigid form of preference for
Francophones and to change Ottawa into a City that is Francophone at every
level

The Province of Ontario is not Bilingual and has sole authority over the
Cities in Ontario. The people of Ontario come from many languages and
cultures, and expect to be treated fairly and equally.

Concerned that the City of Ottawa has taken away rights from the people of
Ottawa without any Court decision.

CALL UPON the Government of Ontario to set aside the so-called Bilingualism
Policy of the City of Ottawa and re-establish a merit system

CALL UPON the Government of Ontario to refer to the Courts of Ontario the
legality of this so-called Bilingualism Policy for a decision on the
equality of all the peoples of Ontario.