À BAS LES ANGLICISMES

à BAS LES ANGLICISMES

J’ai recueilli le petit article suivant du journal français "Le
Monde":

Rio de Janeiro. A bas les anglicismes! Un parlementaire communiste, Aldo
Rebelo, s’apprête à déposer une proposition de loi interdisant les mots
anglais tels que "drive-in", "milkshake" ou "personal
banker" dans
l’affichage, afin de lutter contre l’anglicisation croissante du portugais
brésilien, annonce le New York Times. Le Mouvement pour la valorisation de
la langue et de la culture brésiliennes a par ailleurs placardé à Rio des
"posters" (mille excuses!) donnant les équivalents portugais des
anglicismes
les plus courants.

Ce petit article est disponible à la fin de la page suivante:
http://www.lemonde.fr/rech_art/0,5987,183112,00.html

Cordialement

Grégoire Rostropovitch
rostropovitch.gregoire@voila.fr

(Le 24 mai 2001)