UNIVERSITÉ FRANCHE-COMTÉ (SUITE II)

UNIVERSITé FRANCHE-COMTé (Suite II)
La fermeté a payé!

Nos messages et notre menace (exécutée) de saisir le procureur de la République semblent avoir eu d’heureux effets. Après avoir envoyé notre message dimanche à 19h43, nous avons reçu le message suivant ce lundi à 16h48, signé d’un collège de responsables de l’université de Franche-Comté. Ils ont été sans doute inquiets des conséquences de notre détermination et impressionnés par les nombreux messages envoyés par les adhérents DLF et les sympathisants. Nous ignorons si l’ensemble des mesures prises sont suffisantes au regard de la loi, mais nous notons un changement de ton radical dans les réponses fournies par l’université de Franche-Comté et une volonté d’adopter un "profil bas" .

Le procureur de la République de Besançon est maintenant saisi et le sort en est jeté.

Je vous tiendrai informés de l’évolution de cette affaire. Une première conclusion : la fermeté a payé!

Marceau Déchamps
dlf78@club-internet.fr

Objet: Colloque Bachelier
Date: 27 Mar 2000 16:48:15 +0200
De: Christophe Stricker <stricker@Math.Univ-FComte.FR>
A: dlf78@club-internet.fr

Objet : Colloque Bachelier du 29 au 31 mars 2000

Monsieur le Vice-Président,

Nous vous remercions de l’attention portée à notre colloque. Vous avez
parfaitement raison d’observer qu’il n’est pas normal de tenir intégralement
en anglais un colloque, qui plus est en l’honneur du grand mathématicien
français Louis Bachelier, Professeur à Besancon de 1927 à 1937. Ce ne sera
pas le cas. En effet toute la session inaugurale et certains exposés (il va de
soi que tout orateur pourra faire sa conférence en français) auront lieu en
français.

De plus nous avons demandé à notre ingénieur informaticien de mettre en
français les pages internet concernant ce colloque. Bien entendu tout document sera
rédigé en français (et éventuellement en anglais). Enfin tout auditeur
régulièrement inscrit et faisant expressément la demande pourra obtenir une
traduction simultanée en français des exposés en anglais.

Nous joignons à cet envoi l’annonce et le programme (version française).

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Vice-Président, l’expression de nos
sentiments distingués.
J.M. COURTAULT Y. KABANOV C. STRICKER