UNIVERSITÉ FRANCHE-COMTÉ

NDLR L’adresse électronique du responsable du colloque Louis Bachelier est :
jean-michel.courtault@univ-fcomte.fr

UNIVERSITé FRANCHE-COMTé
Un colloque intégralement en anglais !

Monsieur,

objet : colloque organisé par l’université de Franche-Comté

Monsieur,

Nous avons appris que vous organisez les 29 et 30 mars un colloque en hommage au grand
mathématicien français Louis Bachelier qui enseigna pendant 18 ans à l’université de
Franche-Comté. Il est heureux que l’université rende hommage à un Français qui
participa à la notoriété de notre pays dans un domaine où la France a toujours eu un
rôle prédominant, les mathématiques.

Mais il est simplement scandaleux que ce colloque se tienne …intégralement en
anglais ! (voir revue En Direct de mars 2000)

Outre la trahison culturelle qu’un universitaire français impose à la mémoire d’une
gloire française, ce choix linguistique est en infraction avec la loi du 4 août 1994
relative à l’emploi de la langue française.

Nous vous rappelons l’article 1 de la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la
langue française qui est ainsi rédigé :

" Langue de la République en vertu de la Constitution, la langue française est
un élément fondamental de la personnalité et du patrimoine de la France. Elle est la
langue de l’enseignement, du travail, des échanges et des services publics"

L’article 6, plus spécialement applicable aux colloque, précise : " Tout
participant à une manifestation, un colloque ou un congrès organisé en France par des
personnes physiques ou morales de nationalité française a le droit de s’exprimer en
français. Les documents distribués aux participants avant et pendant la réunion pour en
présenter le programme doivent être rédigés en français et peuvent comporter des
traductions en une ou plusieurs langues étrangères. "
" […] Les documents distribués aux participants avant et pendant la réunion
pour en présenter le programme doivent être rédigés en français et peuvent comporter
des traductions en une ou plusieurs langues étrangères. "
" Lorsqu’une manifestation, un colloque ou un congrès donne lieu à la distribution
aux participants de documents préparatoires ou de documents de travail, ou à la
publication d’actes ou de comptes rendus de travaux, les textes ou interventions
présentés en langue étrangère doivent être accompagnés au moins d’un résumé en
français. "
" Lorsqu’une personne morale de droit public ou une personne morale privée exerçant
une mission de service public a l’initiative des manifestations visées au présent
article, un dispositif de traduction doit être mis en place. "

Nous vous demandons de bien vouloir nous indiquer quelles mesures ont été ou pourront
être prises, à la lumière de ces textes, pour respecter la loi, à défaut de respecter
la mémoire de ce grand savant français.

Marceau Déchamps
vice-président de l’association
Défense de la langue française
8, rue Roquépine – 75008 Paris
01 42 65 08 87
dlf78@club-internet.fr

(Le 25 mars 2000)