UNILINGUISME ANGLAIS AUX JEUX OLYMPIQUES

UNILINGUISME ANGLAIS AUX JEUX OLYMPIQUES

Le 25 octobre 1998 le président d’Impératif français,
monsieur Jean-Paul Perreault, écrivait aux Premiers ministres français, canadien et
québécois et au Secrétaire général de la Francophonie leur demandant
d’intervenir afin de redonner à la langue française la place qui lui revient de
plein droit aux Jeux olympiques..

« Nous désirons porter à votre attention le fait que la charte des
Jeux olympiques reconnaît deux langues officielles : le français et l’anglais. C’est
donc plutôt l’absence du français sur les sites Web des éditions de l’an 2000 et de
l’an 2002 des Jeux olympiques qu’il faut dénoncer comme un anachronisme et à laquelle il
faut faire remédier pendant qu’il en est encore temps. »

« Nous vous prions donc d’intervenir auprès des responsables de
l’organisation internationale des jeux olympiques afin que la langue française, langue
officielle des Jeux olympiques, retrouve sans tarder la place qui lui revient de plein
droit dans la promotion de ces prestigieux événements olympiques à venir. »

Nous venons de recevoir le message suivant des autorités françaises :

Monsieur Jean-Paul Perreault
Président d’Impératif français
CP 449 Aylmer Québec
J9H 5E7
Canada

Monsieur,

J’ai le plaisir de vous informer, comme suite à votre lettre adressée
à M. Lionel Jospin, Premier ministre, le 25 novembre 1998 et à notre réponse transmise
par le cabinet du ministère français de la jeunesse et des sports, de la mise en ligne
de la version française du site internet des Jeux olympiques de Sydney 2000. Son adresse
est la suivante : http://www.olympics.com/fre/

Pourriez vous diffuser cette adresse le plus largement possible dans
votre pays et à vos correspondants dans le monde.

Je vous en remercie

Odette Mallet