UN MÉTIER INCONNU : LIBRAIRE

UN MéTIER INCONNU : LIBRAIRE

Louise Turgeon
Chroniqueure
Planète Québec

Toujours tiré du journal LE LIBRAIRE cahier spécial… Certes, le libraire vend des
livres. Mais il est aussi conseiller, animateur culturel, promoteur convaincu de la
littérature et de la lecture. Du libraire, le client exige beaucoup. Attiré par ces
ouvrages qui alimentent l’actualité littéraire, il aime que la librairie conserve un
éventail conséquent de nouveautés. Il veut en outre avoir accès aux classiques et aux
oeuvres moins récentes qu’il brûle tout à coup de se procurer. Il attend enfin du
libraire des conseils éclairés: qu’en est-il de cette biographie? que penser de ce livre
encensé par certains, vilipendé par d’autres? quels sont les meilleurs ouvrages sur
l’histoire du Québec? Voilà un rôle plus délicat qu’il n’y paraît.

L’employé type de la librairie de fonds possède un diplôme universitaire, a une
bonne culture générale, est curieux, lit beaucoup et peut parler à peu près de tout.
(Tous les employés n’ont pas cette formation, mais il y en a toujours un ou deux parmi le
groupe). De plus, ajoutons-y la PASSION du livre et de leur métier. Voici ce qu’ils en
disent: Sergio Kokis – "La librairie c’est un lieu rempli de trésors. Chacune a ses
spécialités, chacune contient des choses différentes.

Chaque librairie a un menu différent. C’est ce qui m’intéresse: car il faut trahir le
livre qu’on est en train de lire avec celui qu’on vient d’acheter." Amélie Nothomb –
"Tout le mal vient de la vanité: à partir du moment où l’on admet l’évidence, à
savoir que sans libraire, on est perdu, qu’il est le seul à pouvoir vous éviter des
déceptions récurrentes, on comprend que le véritable orgueil consiste à vouloir être
heureux avec son livre." Bernard Arcand – "Il se publie des dizaines et des
dizaines de livres dont on n’entend jamais parler dans les médias. Heureusement, on les
retrouve en librairie.

La librairie de fonds nous permet de découvrir des livres importants et pourtant peu
médiatisés." Victor-Lévy Beaulieu – "Les bibliothèques offrant de moins en
moins de véritables choix de livres, c’est dans les librairies qu’on peut consulter sur
lace, bouquiner puis acheter les livres qui nous intéressent. Il est important que la
librairie ait des fonds d’édition solides; on ne retrouverait nulle part ces
livres-là." Chrystine Brouillet – "La librairie est un champ ouvert sur
l’univers qui nous permet de voyager à travers les âges, le temps, à travers le pays,
à travers tout. Le monde nous appartient quand on est dans une librairie. Rien n’est
plus merveilleux et angoissant pour un auteur de voir qu’il y a autant de livres."

Gérant moi-même un groupe de lectrices nommé LES BOUQUINEUSES DE JOLIETTE depuis
1980, je puis vous affirmer que sans l’extraordinaire collaboration des libraires, de
leurs précieux conseils, de leurs suggestions et leurs critiques et surtout de leur
amitié – tout au long de ces vingt

dernières années – nous n’aurions probablement pas eu une vie aussi longue…. et
peut-être pas encore l’espoir de la voir continuer très longtemps.

(Le 28 juillet 1999)