UN MAL CHRONIQUE !

UN MAL CHRONIQUE !

Au moment même où, aidée par de généreuses subventions du gouvernement canadien, la vaste majorité anglophone du Canada réussit à faire reculer le français au Québec dans les services de santé, cette même majorité annonce la fermeture de l’hôpital Montfort, le seul hôpital de langue française en Ontario et dans la capital fédérale, «la capitale des deux langues officielles !»

« Les deux poids deux mesures de ces enfants gâtés qui réclament tout le gâteau, le glaçage, les miettes et le plat sont à nouveau évidents » de dire Jean-Paul Perreault, président d’Impératif français.

La francophonie recule partout dans les services de santé : Au Québec par les progrès de l’anglicisation et au Canada hors Québec par l’absence de services en français et d’établissements de santé francophones.

« La majorité anglophone gère les hôpitaux au Canada hors Québec et dispose de plusieurs hôpitaux sur l’île de Montréal et en province au Québec. Des patients ont souventes fois dénoncé la difficulté d’y être soignés en français non seulement en Ontario, mais aussi au Québec » d’ajouter le président d’Impératif français.

« Nous dénonçons l’hypocrisie d’Alliance Québec qui, sous le couvert d’un appui aux francophones de l’Ontario, cherche à camoufler l’absence de services en français dans les hôpitaux anglophones du Québec et ainsi justifier l’anglicisation des services hospitaliers partout au Canada. Ils refusent même que l’Office de la langue française examine les plans d’accès dans les services de santé. Qu’ont-ils à cacher ?»

« Nous trouvons odieuse la décision de l’Ontario de priver toute la population canadienne de langue française du seul établissement francophone de santé en Ontario, à Ottawa, la capitale fédérale. Après le Collège militaire de Saint-Jean, maintenant le tour d’un établissement de santé. Demain ? La ville d’Ottawa démontre encore une fois qu’elle est la capitale du Canada anglais ! » d’affirmer Monsieur Perreault.

« Les francophones de partout au monde doivent-ils comprendre que le Canada, l’Ontario et la capitale fédérale, Ottawa, ne veulent pas d’eux puisqu’il peut être dangereux pour leur santé d’y séjourner ? »

Jean-Paul Perreault, président
Mouvement Impératif français

imperatif@imperatif-francais.org
Tél. et téléc. : (819) 684-7119

http://www.imperatif-francais.org