UN JUGEMENT POLITIQUE

UN JUGEMENT POLITIQUE !

De la nette prédominance du français à la suprématie de l’anglais…

La Cour du Québec vient de rendre un jugement politique en invalidant l’article 58 de
la Charte de la langue française lequel oblige « que le français figure de façon
nettement prédominante » dans l’affichage public et la publicité commerciale au
Québec.

En invalidant cet article obligeant à la nette prédominance du français, la juge
Danielle Côté vient de faire, au Québec, de l’anglais la langue nettement prédominante
à l’instar de ce qui existait avant l’entrée en vigueur de la Charte de la langue
française.

« Ne pas reconnaître la nécessité d’affirmer légalement l’obligation de respecter
la nette prédominance du français au Québec, c’est l’équivalent de consacrer la
suprématie de l’anglais dans les contextes canadien, nord américain et mondial », de
déclarer le président d’Impératif français, monsieur Jean-Paul Perreault.

Le président d’Impératif français a tenu à ajouter : « en fragilisant, de la
sorte, les mesures légales qui sous-tendent les forces de francisation au Québec, la
juge Côté vient alimenter, par le poids de son jugement, les courants d’anglicisation du
Québec et de marginalisation du français au Canada contre lesquels la société
québécoise avait pourtant opté, politiquement et légalement, de se protéger. »