TÉLÉDIFFUSION EN MILIEU MINORITAIRE

Impératif français devant le CRTC le 19 octobre

TéLéDIFFUSION EN MILIEU MINORITAIRE

Le jeudi 19 octobre à 9 heures, Impératif français
participera aux audiences publiques qui porteront sur les services de radiodiffusion en
français. Depuis trois ans, le CRTC soutient que les nouvelles technologies permettront
aux francophones d=avoir accès à un éventail
élargi de services télévisuels dans leur langue.

Pourtant, selon le tableau ci-bas, ce sont les anglophones du Québec
qui ont le plus profité des nouvelles technologies de distribution de chaînes de
télévision. Impératif français fait valoir que l=anglicisation et l=américanisation
des ondes s=expliquent par les vices cachés de
la réglementation ainsi que par des décisions du CRTC, en particulier depuis les
dernières années.

Nombre de stations dans la langue minoritaire

Câblodistributeur

Gamme totale*

%
de la pop de langue minoritaire officielle

A
Positions analogiques
B
Positions numériques*

Total
A+B

Québec et Edmonton

Québec

Vidéotron

112

2,2

34

36

70

Edmonton

Shaw

97

2,5

4

1

5

Rimouski et Barrie

Rimouski

Cogéco

81

0,1

16

36

52

Barrie

Shaw

96

2,1

4

1

5

Hearst et Campbell’s Bay**

Hearst -Ont

Regional

60

16,9

50

S/O

50

Campbell’s Bay

Regional

35

41,1

7

S/O

7

* Les canaux
listés à la fois sur les positions analogiques et numériques sont déduits du nombre de
stations numériques

** Hearst est
francophone à 85% ; l’anglais y est donc la langue minoritaire. De son côté, Campbell’s
Bay est majoritairement anglophone et 41% de la population est de langue maternelle
française.