STAR CHOICE

STAR CHOICE

Changer de télédistributeur pour un service qui soit plus équitable et plus
respectueux de la langue de tous ses abonnés.

Je me suis abonné à STAR CHOICE l’automne passé. J’ai signé un contrat rédigé en
français et choisi exclusivement des canaux francophones. Malgré cette évidence, STAR
CHOICE m’a envoyé une première facture en anglais. J’ai aussitôt téléphoné à STAR
CHOICE pour leur demander de m’envoyer toute correspondance en français.

Quelques semaines plus tard, je reçois un appel de STAR CHOICE : un "WELCOME
CALL". Je n’ai jamais su si j’étais le bienvenu dans la grande famille STAR CHOICE,
personne n’a pu me le dire en français. Il y a trois semaines, j’ai reçu la nouvelle
grille tarifaire de STAR CHOICE. Les chaînes francophones sont offertes par blocs de
quatre tandis que les blocs anglophones peuvent comprendre jusqu’à huit chaînes. Et tout
ça pour le même prix (6,95$ par bloc).

Dans un des blocs francophones, il n’y a que trois chaînes. Qu’à cela ne tienne, STAR
CHOICE y a ajouté deux petites stations américaines pour compléter le bloc. De toute
évidence, STAR CHOICE ignore ou bafoue une donnée fondamentale : la plupart de leurs
abonnés francophones sont incapables de suivre un dialogue en anglais, comme l’inverse
est aussi vrai chez les anglophones. Imaginez la réaction des anglophones si on leur
avait refilé des chaînes francophones comme bouche-trous dans un de leurs blocs
anglophones. "Quand je te dis : passe-moi le beurre, passe-moi pas …de la
margarine." J’ai fait part de mon indignation à STAR CHOICE via leur site WEB
francophone : accusé de réception en anglais via internet.

Vous aurez compris qu’à la première occasion, je vais changer de télédistributeur
pour un service qui soit plus équitable et plus respectueux de la langue de tous ses
abonnés.

NDLR Vous pouvez faire parvenir vos commentaires à Star Choice à partir de leur site
Internet : http://www.starchoice.com/fre/new/frames.cfm?p=new&i=../common/talk
ou par téléphone au 1 888 554-STAR, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Gilles Trudel
gtrudel@globetrotter.qc.ca

(Le 14 février 2000)