SITUATION DES ÉCOLES DE LANGUE ANGLAISE AU QUÉBEC

SITUATION DES éCOLES DE LANGUE ANGLAISE AU QUéBEC

Points principaux de la présentation sur la situation des écoles de
langue anglaise du Québec et sur l’impact du changement d’inscriptions dans les
écoles à travers la province. (Résumé de la recherche de monsieur Jack Jedwab,
directeur
de l’Association des études canadiennes)

  • Entre 1983-84 et 1991-92, le nombre de personnes de langue
    maternelle anglaise inscrites dans des écoles de langue française a grimpé de 13,5 % à
    16,5 %. Entre 1991-92 et 1998-1999, le pourcentage a encore augmenté à 17,1 %, mais une
    augmentation significative a été remarquée dans les régions de la ville de Québec
    (25,3 % à 33,5 %) et de l’Outaouais (16,6 % à 19,4 %).

  • Le nombre de francophones inscrits dans une école de langue anglaise
    a brusquement augmenté au cours de la dernière décennie. Cette tendance est
    particulièrement évidente dans les régions autres que celle de Montréal. Par exemple,
    à Québec, la majorité des étudiants inscrits dans des écoles anglaises sont de langue
    française.

  • Le nombre d’allophones inscrits dans les écoles de langue
    anglaise de la province, qui a chuté presque de moitié entre 1993 et 1994, s’est
    stabilisé au cours des dernières années et a même subi une légère augmentation pour
    la première fois en 20 ans. Toutefois, cette augmentation reste considérablement faible
    en comparaison du secteur francophone, où le nombre d’allophones continue
    d’augmenter, et où il a même doublé depuis 1983. D’ailleurs, en 1983, la
    majorité des allophones étaient inscrits au secteur public anglophone, tandis
    qu’aujourd’hui, quatre allophones sur cinq sont inscrits au secteur francophone.

  • Avec la proportion d’allophones dans le secteur francophone qui
    augmente au détriment du secteur anglophone, l’écart entre les francophones et les
    allophones étudiant l’anglais continue de se rétrécir considérablement.

  • Dans les écoles publiques francophones de Montréal, le nombre de
    personnes de langue anglaise a chuté en cinquième position (français, espagnol, arabe,
    créole).

  • L’augmentation du nombre d’allophones dans le système
    scolaire de langue anglaise est attribuable en grande partie à l’augmentation du
    nombre de personne de descendance sud-asiatique.

  • Les écoles amérindiennes ont augmenté, mais la population
    étudiante amérindienne a diminué, et ce, en raison de la baisse d’inscription
    d’étudiants Montagn.-Naska au cours de la dernière année.

  • La population étudiante anglophone a diminué dans certaines
    régions principales : Laval (-20,2%), Québec (-12,3 %) et l’Estrie (-7,4 %). Elle a
    aussi diminué dans certaines régions secondaires : la Mauricie (-44,0 %), le
    Saguenay-Lac St. Jean (-30,5 %) et l’Abitibi (-17,8%)

Inscriptions dans les écoles anglaises (préscolaire – sec. V)

Langue maternelle

FRANçAIS

ANGLAIS

AUTRES

1983-84 public

545 (28,4) 1 224 (63,8) 148 (7,7)

1983-84 privé

1986-87 public

507 (29,2) 1 112 (63,9) 120 (6,9)

1986-87 privé

125 (44,5) 155 (55,2) 1 (0,4)

1991-92 public

643 (41,0) 843 (53,8)

1991-92 privé

98 (35,0) 175 (62,5) 7 (2,5)

1994-95 public

887 (45,9) 913 (47,2) 134 (6,9)

1994-95 privé

1997-98 public

1 182 (56,6) 792 (37,9) 116 (5,6)

1997-98 privé

1998-99 public

1 287 (59,2) 785 (36,1) 102 (4,7)

1998-99 privé

INSCRIPTIONS DANS LES éCOLES ANGLAISES (PUBLIC)
VILLE DE QUéBEC

PRéSCOLAIRE

PRIMAIRE

SECONDAIRE

TOTAL

1983-84 FRENCH M-T

22 (22,0) 206 (29,2) 317 (28,5) 545 (28,4)

1983-84 ENGLISH M-T

72 (72,0) 431 (61,1) 721 (64,8) 1 224
(63,8)

1986-87 FRENCH M-T

51 (38,0) 252 (33,3) 204 (24,0) 507 (29,2)

1986-87 ENGLISH M-T

76 (56,7) 443 (58,6) 593 (69,8) 1 112
(63,9)

1991-92 FRENCH M-T

59 (56,2) 387 (50,1) 197 (28,6) 643 (41,0)

1991-92 ENGLISH M-T

40 (38,0) 356 (46,1) 447 (64,8) 843 (53,8)

1994-95 FRENCH M-T

107 (60,5) 512 (53,7) 268 (34,6) 887 (45,9)

1994-95 ENGLISH M-T

57 (32,2) 391 (39,8) 465 (60,1) 913 (47,2)

1997-98 FRENCH M-T

142 (67,3) 700 (59,9) 340 (47,9) 1 182 (56,6)

1997-98 ENGLISH M-T

59 (28,0) 396 933,9) 337 (47,5) 792 (37,9)

1998-99 FRENCH M-T

119 (62,0) 796 (63,7) 372 (50,8) 1 287 (59,2)

1998-99 ENGLISH M-T

66 (34,4) 398 (31,8) 321 (43,9) 785 (36,1)

ENSEMBLE QUEBEC
Inscription dans les écoles de langue anglaise (prescolaire – sec. V)

Langue maternelle

FRANçAIS

ANGLAIS

AUTRES

1983-84 public

10 207 (8,0)

83 907 (65,8)

33, 493 (26,2)

1983-84 privé

775 (9,0)

6 750 (78,0)

1 124 (13,0)

1986-87 public

8 738
(7,8)

76
361 (68,5)

26
313 (23,6)

1986-87 privé

882
(9,4)

6 943
(73,8)

1 581
(16,8)

1991-92 public

9 464 (9,6)

70 037 (70,8)

(19,6)

1991-92 privé

898 (7,2)

8 967 (71,8)

(21,0)

1994-95 public

11
265 (11,4)

68
878 (69,5)

17
964 (18,1)

1994-95 privé

863
(7,0)

8 595
(69,5)

2 901
(23,5)

1997-98 public

13 921 (13,7)

68 819 (67,9)

18 565 (18,3)

1997-98 privé

946 (7,3)

8 947 (69,0)

3 069 (23,7)

1998-99 public

14
808 (14,4)

68
783 (67,1)

18
936 (18,5)

1998-99 privé

1 071
(8,3)

8 960
(69,3)

2 897
(22,4)

éCOLES PUBLIQUES
Régions où les étudiants anglophones sont inscrits (préscolaire – primaire)
pour 1998-99

éCOLES ANGLAISES

éCOLES FRANçAISES

BAS ST. LAURENT

25 (24,0)

79 (76,0)

CHAUDIERE

94 (30,9)

210 (69,1)

NORD-DU-QUEBEC

105 (53,6)

80 (40,8)

MAURICIE

277 (60,4)

180 (39,6)

LANAUDIERE

423 (69,0)

190 (31,0)

ABITIBI

590 (72,6)

223 (27,4)

QUEBEC CITY

843 (76,5)

259 (23,5)

SAGUENAY-LAC ST. JEAN

158 (76,7)

48 (23,3)

LAURENTIDES

2 417 (80,5)

585 (19,5)

OUTAOUAIS

6 186 (82,5)

1 314 (17,5)

ESTRIE

2 744 (82,6)

577 (17,4)

ENSEMBLE QUEBEC

70 037 (83,5)

13 839 (16,5)

MONTEREGIE

15 560 (83,5)

3 068 (16,5)

COTE NORD

871 (84,0)

166 (16,0)

MONTREAL

34 788 (85,1)

6 097 (14,9)

LAVAL

3 540 (85,6)

597 (14,4)

GASPESIE

1 416 (89,5)

166 (10,5)

éCOLES PUBLIQUES
Régions où les étudiants anglophones sont inscrits (préscolaire – primaire) pour
1991-92

éCOLES ANGLAISES

éCOLES FRANçAISES

BAS ST. LAURENT

25 (24,0)

79 (76,0)

CHAUDIERE

94 (30,9)

210 (69,1)

NORD-DU-QUEBEC

105 (53,6)

80 (40,8)

MAURICIE

277 (60,4)

180 (39,6)

LANAUDIERE

423 (69,0)

190 (31,0)

ABITIBI

590 (72,6)

223 (27,4)

QUEBEC CITY

843 (76,5)

259 (23,5)

SAGUENAY-LAC ST. JEAN

158 (76,7)

48 (23,3)

LAURENTIDES

2 417 (80,5)

585 (19,5)

OUTAOUAIS

6 186 (82,5)

1 314 (17,5)

ESTRIE

2 744 (82,6)

577 (17,4)

ENSEMBLE QUEBEC

70 037 (83,5)

13 839 (16,5)

MONTEREGIE

15 560 (83,5)

3 068 (16,5)

COTE NORD

871 (84,0)

166 (16,0)

MONTREAL

34 788 (85,1)

6 097 (14,9)

LAVAL

3 540 (85,6)

597 (14,4)

GASPESIE

1 416 (89,5)

166 (10,5)

QUEBEC
LES éTUDIANTS ANGLOPHONES (préscolaire au primaire) PAR RéGION

1991-92 1998-99 +/-

ENSEMBLE QUEBEC

95 432

95 069

-0,4%

MONTREAL

51 314

51 115

-0,4%

MONTEREGIE

18 926

18 558

-1,9%

OUTAOUAIS

7 564

8 574

+13,4%

LAURENTIDES

3 015

4 088

+35,6%

LAVAL

4 174

3 332

-20,2%

ESTRIE

3 570

3 307

-7,4%

GASPESIE

1 582

1 317

-16,8%

QUEBEC CITY

1 354

1 188

-12,3%

COTE-NORD

1 041

976

-6,2%

ABITIBI

907

746

-17,8%

LANAUDIERE

623

713

+14,4%

CHAUDIERE

317

300

-5,4%

MAURICIE

466

261

-44,0%

SAGUENAY-LAC ST. JEAN

269

187

-30,5%

CENTRE-DU-QUEBEC

155