QUELQUES DONNÉES SOCIO-ÉCONOMIQUES SUR LE PONTIAC



L’Action nationale, LXXXVII-10 (octobre 1997) : 47-51


QUELQUES DONNéES

SOCIO-éCONOMIQUES

SUR LE PONTIAC


Michel Paillé(1)



Afin d’ajouter au dossier de L’Action Nationale sur le Pontiac — une MRC de l’Outaouais québécois –, nous apportons ici cette modeste contribution. Un peu avant que toutes les données du recensement de 1996 soient rendues publiques par Statistique Canada, il est bon de dessiner le portrait socio-économique de cette Municipalité régionale de comté au début des années 1990.

Population et structure par âge

L’accroissement de la population du Pontiac entre 1991 et 1996 fut légèrement inférieur à celui de l’ensemble du Québec. Alors que la population du Québec augmentait de 3,5%, celle du Pontiac connaissait une augmentation de 3,1% seulement (tableau 1). Il faut toutefois noter que l’accroissement de la population du Pontiac fut de beaucoup inférieur à celui de l’Outaouais. En effet, le tableau 1 montre également que malgré la faible croissance du Pontiac, l’ensemble de la région de l’Outaouais voyait sa population croître de 8,2% en cinq ans.

En comparaison au Québec et à l’Outaouais, la MRC du Pontiac comptait à la fois, en 1991, une proportion légèrement plus forte de jeunes et une proportion beaucoup plus forte de personnes âgées. Le tableau 1 montre que les moins de 15 ans comptaient pour 21,8% de la population du Pontiac alors qu’ils représentaient 21,3% et 20,0% de la population de l’Outaouais et de l’ensemble du Québec respectivement. Chez les 65 ans et plus, le recensement de 1991 donnait 14,8% de la population du Pontiac, 8,5% de celle de l’Outaouais et 11,1% de l’ensemble de la population québécoise.

Tableau 1

Quelques paramètres démogaphiques des populations
du Québec, de l’Outaouais et du Pontiac


  Québec Outaouais Pontiac
Accroissement 1991-1996 (%) 3,5 8,2 3,1
     
Groupes d’âge en 1991 (%)      
0-14 ans 20,0 21,3 21,8
15-64 ans 68,9 70,2 63,4
65 ans et plus 11,1 8,5 14,8

Source : Lise émond, Direction de la santé publique de l’Outaouais, juillet 1997.


La scolarisation

Les données du recensement de 1991 montrent un important retard dans la scolarisation des Québécois du Pontiac. On note en effet au tableau 2 que si 20,1% de la population québécoise de 15 ans et plus n’avait pas atteint la 9e année, c’est 29,7% dans le Pontiac en comparaison de 18,3% dans l’Outaouais québécois.

En ce qui a trait à la population qui a complété entre 9 et 13 années de scolarité, on remarque aussi un important écart entre les trois aires géographiques que nous comparons ici. Si 35,8% des Québécois de 15 ans et plus se rangeaient dans cette catégorie en 1991, on en comptait un peu plus dans la région de l’Outaouais et beaucoup plus dans la MRC du Pontiac avec 42,3%.

Par conséquent, la proportion de personnes n’ayant pas dépassé les 13 années de scolarité était, en 1991, beaucoup plus forte dans le Pontiac (71,9%) que dans l’Outaouais (56,0%) et, a fortiori, dans l’ensemble du Québec (55,9%). On ne s’étonnera donc pas d’observer que la population de 15 ans et plus dans le Pontiac avait, en 1991, beaucoup moins fréquenté l’université que la population de l’Outaouais et du Québec dans son ensemble. Si l’Outaouais a fait un peu mieux que le Québec (10,7% contre 10,3% chez ceux qui ont obtenu un grade; 8,0% contre 7,8% parmi les personnes qui n’ont pas reçu de diplôme), le Pontiac quant à lui accusait un net retard (seulement 4,0% avec grade et 4,7% sans grade).

Tableau 2

Scolarité de la population de 15 ans et plus
au Québec, dans l’Outaouais et dans le Pontiac, 1991


  Québec Outaouais Pontiac
9e année non atteinte (%) 20,1 18,3 29,7
entre la 9e et la 13e année (%) 35,8 37,7 42,2
     
études universitaires (%)      
avec grade 10,3 10,7 4,0
sans grade 7,8 8,0 4,7

Source : identique à celle du tableau 1.


Revenu et travail

Les données disponibles concernant les diverses sources de revenu, l’aide sociale ainsi que les taux d’activité et de chômage montrent toutes l’infériorité de la MRC du Pontiac en comparaison à l’ensemble de l’Outaouais ainsi qu’à l’ensemble de la population québécoise.

La proportion de Québécois domiciliés dans le Pontiac qui gagnent des revenus de travail se situe 10 points plus bas que dans l’ensemble du Québec et près de 14 points plus bas que dans l’Outaouais (tableau 3). Par conséquent, en corollaire, on peut noter que les sources de revenus attribuables aux transferts gouvernementaux sont plus élevées dans le Pontiac. En effet, 22,4% des revenus des résidents du Pontiac sont le fait des transferts comparativement à 13,3% dans tout le Québec et à 11,4% dans la région administrative de l’Outaouais.

Selon le tableau 3, la même observation peut être faite relativement à l’aide sociale. Pour les années 1989 à 1992 inclusivement, l’aide sociale touchait 14,9% des Québécois du Pontiac alors qu’elle atteignait moins de 10% de l’ensemble des Québécois comme ceux de l’Outaouais.

Tableau 3

Revenu, travail et chômage au Québec,
dans l’Outaouais et dans le Pontiac, 1991


  Québec Outaouais Pontiac
Sources de revenu (15 ans et plus)      
  • travail (%)
77,4 81,5 67,7
  • transfert (%)
13,3 11,4 22,4
  • autres (%)
9,2 7,1 10,0
     
Aide sociale, 1989-1992 (%) 9,8 9,9 14,9
     
Taux d’activité      
  • hommes (%)
74,7 77,1 68,6
  • femmes (%)
56,0 62,0 48,2
Taux de chômage      
  • hommes (%)
12,0 10,4 21,9
  • femmes (%)
12,1 9,4 15,7

Source : identique à celle du tableau 1.



Tant chez les hommes que chez les femmes, les taux d’activité dans le Pontiac sont plus faibles que dans l’Outaouais et dans l’ensemble du Québec. Alors que 3 hommes sur 4 étaient actifs à l’extérieur du Pontiac, c’est 2 sur 3 que l’on comptait dans cette MRC. Dans l’Outaouais, plus de 3 femmes sur 5 étaient actives alors que dans la MRC du Pontiac c’était moins d’une sur 2.

Enfin, les taux de chômage montrent les mêmes disparités que les taux d’activités. On estimait, au début des années 90, que ce taux atteignait presque 22% chez les hommes et presque 16% chez les femmes recensés dans cette MRC. Dans le cas des hommes, c’est 10 points de plus que dans l’ensemble du Québec ; on notait aussi un écart encore plus grand avec la population active de l’Outaouais.

La santé

Nous avons examiné les indicateurs de l’état de santé de la population de la MRC du Pontiac en comparaison à ceux de l’ensemble du Québec. En ce qui a trait à la population féminine, les données publiées par le Bureau de la statistique du Québec ne montrent aucunes différences significatives.

Mais en ce qui concerne les hommes, deux indicateurs sont significatifs. L’indice comparatif de mortalité, toutes causes de décès confondues, donnait pour les années 1989-1993, une surmortalité de 10% en comparaison à l’ensemble du Québec. Parmi les différentes causes de décès, seules celles attribuables aux maladies de l’appareil circulatoire (dont les maladies du coeur) montraient une différence statistiquement significative de 17%.

L’Action nationale, LXXXVII-10 (octobre 1997) : 47-51


1. Démographe, Québec; ce texte n’engage que l’auteur.