PROXIMUS ET LE FRANÇAIS

PROXIMUS ET LE FRANçAIS

Pour une page en « français » de Belgacom (les PTT, le Bell belge)… voir http://www.proximus.be/fr/work/jobs.htm

Enfin, on est au moins fixé sur l’importance du français dans cette entreprise : elle
semble tendre vers zéro.

Les « anglicismes » dans cette petite paginette, par ordre d’apparition, nous avons
les vedettes américaines suivantes :

Home
Map
Search
Feedback
Sales
Marketing
Engin. & Operations
I.T.
H.R. & Admin
Customer Service
Fin & Business
« collaborateurs IT » (call home ?!?)
Project Leaders, Functional Analysts, Technical Administrators ou
Programmer-Analysts
nos **opportunités** de carrière
« carrière? » (plutôt que carrière ? — avec l’espace insécable)
Une équipe Customer Service
« dans notre département » (pour « notre service »)
des personnalités disposant de background
« unanimes: » (et non unanimes : — avec l’espace insécable)
« Intéressé(e)? »(ouf ! politically correct comme ils disent…)
« votre dossier par e-mail (en file attach » — c’est quoi ce file
attach, des « attachments » ?)
« recruitment@proximus.be » (trop difficile d’avoir deux adresses de
courriel, une en français, une en néerlandais ?))
« les pages jobs »
« © Copyright 1999 Proximus. All rights reserved. » — Rien n’oblige à
afficher ceci et certainement pas en anglais.

P. A.
Saint-Hubert (Québec)

On comprend que tous ces termes extrêmement techniques ne pouvaient être exprimés
dans un patois tel que le français.

P. Andries
Saint-Hubert (Québec)