PRIX CITRON

PRIX CITRON

Le 16 mars 1997

Chaque année, Impératif français
souligne des situations «navrantes» et décerne des prix COCO
et des prix CITRON à des personnes ou organismes qui ont besoin
d’être sensibilisés à la promotion de la langue et de la
culture d’expression française.

Le palmarès des situations
«navrantes» :

– L’unilinguisme des maires
«partitionistes» anglophones du Pontiac.

– La politique discriminatoire de
tarification téléphonique interurbaine de Bell à l’endroit de
l’Outaouais.

– Le grenouillage de «certaines» gens
d’affaires de Gatineau qui prennent en otage la population en
suscitant l’opposition à la création d’un Centre régional
de danse, de musique et d’histoire
capable de mieux
répondre aux besoins culturels de la région.

– Les propos méprisants du député de
Hull, Robert Lesage, à l’endroit de Monsieur Bill Clennett,
grand francophile, qu’il a traité de «crotté», de «tata» et
de «violent mental» malgré toute la dignité dont il a fait
preuve pendant et après la bousculade du premier ministre.

– La déclaration du Lieutenant gouverneur
du Québec, Son Excellence Lise Thibault, au sujet de «l’oeuvre
bienfaitrice de la conquête du Québec par l’Angleterre»,
laquelle, selon elle, «nous a toujours laissé parler notre
langue et pratiquer notre religion» !!!

Lauréat du prix COCO :

– Monsieur Pierre Pettigrew, ministre
fédéral des Ressources humaines, qui prétend «qu’Ottawa a
mieux défendu la langue et la culture française que le
gouvernement québécois.» (SRC Radio)

Lauréats ex aequo des prix CITRON
(1997) :

– Le prix Citron «Howard Galganov»
est accordé à l’unanimité à la vice-première ministre du
Canada, Sheila Copps, qui, au cours des derniers mois, s’est
payé toute une collection d’impairs politiques, notamment en
niant qu’il existe un problème d’assimilation des francophones,
sans parler de la trousse propagandiste «Haut en couleurs»
qu’elle distribue aux écoliers et de son vote contre
l’exonération de Louis Riel alors que, quelque temps auparavant,
elle avait reconnu publiquement que celui-ci était «mort
inutilement», «victime d’un méfait».

– Le prix Citron «Lord Durham»
est accordé à la Commission de la restructuration des soins
de santé en Ontario
et à son président, Mister Duncan
Sinclair, pour leur recommandation «in English only» de fermer
l’hôpital Montfort, le seul hôpital francophone digne de ce nom
dans la capitale fédérale indigne de ce nom!

Jean-Paul Perreault, président
Tél. et téléc. : (819) 684-7119