POURQUOI ABOLIR LA LOI 86

POURQUOI ABOLIR LA LOI 86

Parce qu’elle affaiblit ou démolit le français dans :

1. la législature et la justice
2. l’Administration et les organismes publics
3. le travail
4. le commerce et les affaires
5. l’école

HORREURS

1° TEXTES LéGISLATIFS OBLIGATOIREMENT BILINGUES ACCEPTéS
(contrairement à l’Ontario). Procès et jugements EN ANGLAIS SEULEMENT ACCEPTéS.

2° L’Administration peut communiquer en anglais avec les
entreprises établies au Québec ; la connaissance du français n’est plus exigée
pour être nommé, muté ou promu à une fonction dans l’Administration.

3° Un tribunal d’arbitrage peut rendre sa sentence EN ANGLAIS
SEULEMENT. Pour obtenir une version française : payez, les caves…

4° Bilinguisme ou "babellisme" dans l’affichage
commercial ; RAISONS SOCIALES UNILINGUES ANGLAISES LéGALISéES !

5° ACCEPTATION DE LA CLAUSE CANADA, du coup de force de 1982 : il
suffit d’inscrire un seul de ses enfants dans une école d’une autre province ou
dans une école privée non subventionnée pour rendre admissible à l’enseignement
en anglais au Québec toute sa famille et sa descendance.

LES ENFANTS PRéSENTANT DE "GRAVES" DIFFICULTéS
D’APPRENTISSAGE PEUVENT êTRE ADMIS à L’éCOLE ANGLAISE PEU IMPORTE LEUR LANGUE
MATERNELLE ET LA CAUSE DE LA DIFFICULTé D’APPRENTISSAGE. VIVE L’EFFET
THéRAPEUTIQUE DE L’ANGLICISATION…

Les enfants qui séjournent "temporairement" au Québec sont
AUTOMATIQUEMENT admis à l’école anglaise quand un des parents le demande et ce
droit se perpétue quand le séjour devient permanent…

L’Office de la langue française a été castré : il a perdu son
pouvoir d’édicter des règlements. Le Conseil de la langue française n’a plus
l’obligation de donner son avis sur les règlements d’application de la loi.
Maintenant, "dieu le père" peut décider seul et en cachette…

Pourtant, certaines gens aiment bien cette loi … PAS LE

Mouvement estrien pour le français

Courriel : m.e.f.@sympatico.ca
Site : www.mef.qc.ca

DEMANDEZ L’EXTERMINATION DE CE MONSTRE;

éCRIVEZ MAINTENANT à : premier.ministre@gouv.qc.ca