ORGANISATION DES NATIONS UNIES

ORGANISATION DES NATIONS
UNIES

Dans la Loi sur les langues officielles,
le gouvernement canadien crée de toutes pièces une fausse
minorité canadienne de langue anglaise.

En effet, le 31 mars 1993, le Comité
des droits de l’homme
de l’Organisation des Nations
Unies
(O.N.U.) déclarait, sans hésitation, dans un avis
rendu public à New York : Les citoyens canadiens anglophones
ne peuvent être considérés comme une minorité linguistique.

C’est pourtant en s’appuyant sur son
programme d’aide à la minorité de langue anglaise que le
gouvernement canadien verse, depuis plusieurs années, aux
organismes anglophones du Québec une partie de nos impôts et de
nos taxes pour y faire la promotion de la langue vastement
majoritaire, l’anglais.

à partir de chiffres fournis par le
cabinet de la Vice-première ministre et ministre du Patrimoine
canadien, il est aisé de constater l’ampleur de l’appui canadien
à la fausse minorité établie au Québec. Le
gouvernement canadien a ainsi accordé, juste en 1995-1996, en
subventions de toutes sortes au-delà de 2 000 000 de dollars aux
organismes anglophones oeuvrant au Québec à la promotion et au
rayonnement de la langue parlée par plus de 300 millions
d’anglophones en Amérique.

Nous savons tous que ces subventions
auraient dû être versées aux organismes oeuvrant à la
défense de la langue française, la véritable langue
minoritaire au Canada et en Amérique.

Subventions aux organismes
anglophones du Québec :

Alliance Québec programmation 975 000 $
projets spéciaux 65 000 $
Outaouais Alliance programmation 85 000 $
projets spéciaux 23 000 $
Townshippers’Association programmation 168 000 $
Voice of English Quebec programmation 105 000 $
projets spéciaux 10 000 $

Et plusieurs autres !