NOS ÉCOLES FRANGLOPHONES !!!

NOS éCOLES
FRANGLOPHONES !!!

Brian Jewitt
Cantley

Dans tout le Québec, beaucoup
d’organisations travaillent d’arrache-pied pour garder intacte la
langue française.

Tous ces beaux efforts risquent d’être
sapés et ruinés par l’envahissement de la culture et de la
technologie américaines. à l’heure actuelle, les logiciels et
les didacticiels sont très rarement disponibles en français et,
lorsqu’ils le sont, c’est plusieurs mois après la parution des
éditions anglaises.

Dans ces circonstances, les professeurs
font de leur mieux pour conserver l’équilibre devant un tel
assaut culturel puisqu’ils doivent utiliser des outils
pédagogiques dont les menus et les commandes deviennent des
éléments d’assimilation linguistique. De leur côté, bon
nombre de parents contribuent au problème préférant installer
sur leur ordinateur personnel les versions anglaises même si les
versions françaises sont parfois accessibles !

La conquête de 1759 était physique. La
«conquête» d’aujourd’hui porte sur le cerveau et l’âme des
citoyens, petits ou grands. De plus en plus, l’école, le
collège et l’université deviennent des champs de bataille
culturelle. Téléphonez à l’Université du Québec et écoutez
le message au répondeur ! Vous verrez… Afin de ne pas exposer
les anglophones à la langue française (quel supplice !), on va
jusqu’à inclure un message en anglais dès le début, le message
anglais ayant donc priorité ! «Université du Québec…
bonjour ! For the service in English, press…»

Nos institutions d’enseignement vont
parfois jusqu’à imposer des livres, du matériel didactique et
des documents audiovisuels en anglais. Les radios étudiantes,
les cours de danse, les harmonies et même les concours de
«lip-sync» sont programmés à l’américaine. Les équipes
sportives rivalisent d’originalité en choisissant des noms
anglais ! Dans certaines écoles francophones, les jeunes
conversent en anglais dans les corridors, la cafétéria et les
cours de récréation.

La présence américaine se manifeste de
plus en plus, les jeunes exhibant sur leur casquette, leur gilet,
leur maillot et leur pantalon des inscriptions anglaises. à quoi
rime la loi québécoise sur l’affichage en français si les gens
s’affichent en anglais !

WalMart, Eaton, Zeller’s, Canadian Tire,
Sears, Price Club et cie participent à l’érosion culturelle en
vendant des vêtements confectionnés ailleurs portant des
messages en anglais. Et plusieurs consommateurs y
contribuent en achetant ces produits
.

Pas étonnant que nos jeunes valorisent la
culture américaine : le modèle de société qui leur est offert
est rarement conçu chez nous… Le milieu de vie scolaire est
angoissant pour les parents soucieux de voir leurs enfants
grandir en français… et pour les étudiants qui cherchent un
environnement valorisant leur langue et leur culture.

Si les citoyens veulent que l’école, le
collège et l’université soient un milieu exemplaire de vie
francophone, ils devront exiger des gouvernements et des
administrations concernées plus de mesures de valorisation de la
culture québécoise et de la langue française.