MULTILINGUISME ET DOCUMENT NUMÉRIQUE

MULTILINGUISME ET DOCUMENT NUMéRIQUE
La dimension technique à l’épreuve du codage des caractères

«La mondialisation actuelle des réseaux d’échange et de communication tend à isoler
les groupes qui n’ont pas accès à ces réseaux. Ce constat peut aussi se vérifier dans
le cas d’Internet. A priori, le "Réseau des réseaux" devrait permettre à tous
les groupes humains d’exprimer leur spécificité culturelle et linguistique dans le monde
entier et donc de maintenir une cohésion entre des éléments d’une communauté
géographiquement éloignés. Malheureusement, de nombreux problèmes techniques, dus à
des raisons historiques, empêchent les langues minoritaires de transiter correctement sur
la Toile. En fait, seul l’anglais est totalement compatible avec Internet.»

«Pourtant, les solutions à ces problèmes existent aujourd’hui. De nombreux systèmes
ont été développés depuis les débuts de l’informatique pour coder les langues dans un
système binaire. La prise de conscience des difficultés posées par l’incompatibilité
de ces systèmes a conduit à la création de normes permettant une gestion respectueuse
des caractéristiques propres à chaque langue dans un contexte multilingue.»

«Dans le cadre de cet article, nous décrivons les problèmes techniques liés à la
diffusion des caractères par Internet ainsi que les normes de codage ou de diffusion des
caractères. Notre but est de montrer que des solutions permettant de résoudre ou de
contourner les problèmes liés à la diffusion de presque toutes les langues humaines
existent.» (Claude de Loupy)

L’article en question est accessible à l’adresse suivante : http://www.info.unicaen.fr/bnum/jelec/Solaris/d06/6loupy.html

(Ce texte nous a été communiqué par notre correspondant cyrano@aqua.ocn.ne.jp )

(Le 22 mai 2000)