MONSIEUR JEAN CHAREST: «DU FRANÇAIS, IL EN FAUT PLUS; PAS MOINS !»

MONSIEUR JEAN CHAREST :
«DU FRANçAIS, IL EN FAUT PLUS; PAS MOINS !»

L’enseignement de la langue anglaise à compter de la première année du niveau
primaire tel que proposé par le chef du Parti libéral, monsieur Jean Charest, est un
non-sens pédagogique et culturel, selon le président d’Impératif français.

«à cet âge, il est prioritaire de consolider chez l’enfant son identité culturelle.
Dans le contexte nord-américain où nos jeunes sont immergés par la langue anglaise et
la culture anglo-saxonne, le système scolaire doit avoir comme priorité de s’assurer que
nos enfants maîtrisent d’abord leur langue et leur culture maternelles avant de débuter
l’apprentissage d’une autre langue », de déclarer monsieur Jean-Paul Perreault.

«Cette orientation aurait comme grave conséquence d’accentuer la confusion culturelle
chez nos enfants puisque enseigner l’anglais dès la première année envoie comme message
que l’anglais est plus important que le français. Le risque de confusion culturelle
serait encore plus important chez les enfants d’immigrants pour lesquels le français
n’est pas leur langue maternelle.»

«Tout le monde reconnaît qu’au Québec il est essentiel d’améliorer les conditions
d’apprentissage de la langue française et d’augmenter le nombre d’heures consacrées à
son enseignement, et non le contraire», d’affirmer monsieur Perreault.

«Nous souhaitons que les militants libéraux et la population réussissent à faire
comprendre à monsieur Jean Charest le contexte particulier de la langue française et du
Québec en Amérique du Nord.»

Impératif français
Tél. : (819) 684-7119
C. élec. : Imperatif@imperatif-francais.org
Site : http://www.imperatif-francais.org

(Le 20 octobre 1998)