L’ORTHOGRAPHE NOUVELLE

L’ORTHOGRAPHE NOUVELLE

En 1990, l’Académie française a enregistré des rectifications à l’orthopgraphe
française. Le but de ces changements était de rendre le français un peu plus cohérent
en supprimant certaines anomalies. Par exemple, dorénavent, la formation du pluriel des
mots d’origine étrangère suivront la règle française! Donc, fini les «sandwiches» et
vive les «sandwichs»!

On parlait aussi de supprimer les accents circonflexes sur les i et u, de simplifier
les verbes en -eler et -eter et d’écrire «ognon» plutôt que «oignon». Pour plus de
détails, on pourrait consulter «Besccherelle, L’Orthographe pour tous», le site ouèbe
de l’Académie française ou le site de APARO (Association pour l’Appplication des
Recommentations Orthographiques) au http://juppiter.fltr.ucl.ac.be/FLTR/ROM/ess.html

En étant enseignant d’anglais langue seconde dans des écoles francophones, je
constate que les instituteurs et institutrices qui montrent le français aux jeunes ne
sont pas au courant de ces rectifications. Je suis sûr que la plupart des Canadiens et Canadiennes
de langue française n’y sont pas non plus. Je suis d’accord que ces changements à
l’orthographe ne vont pas assez loin, mais il reste qu’ils vont dans la bonne direction
vers la cohérence. Par exemple, écrire «évènement» est plus logique que
«événement»!!!

J’aimerais que l’on fasse la promotion des nouvelles graphies qui ne touchent pas, en
passant, qu’ un infime nombre de mots.

Je suis convaincu, qu’en rendant le français plus cohérent, on aiderait
l’alphabétisation.

Veuillez agréer, mes chers francophones, mes sentiments les meilleurs.

Jeffrey George,
Courriel: georgesgeoffroy@hotmail.com
Saint-Lambert (Québec)

(Le 29 juillet 2000)